Chalon sur Saône

Un ancien conseiller municipal de Chalon-sur-Saône poursuit son engagement humanitaire au Niger

Un ancien élu municipal de Chalon-sur-Saône s'envole au Niger pour un voyage humanitaire. Info-Chalon est allé à sa rencontre.

Grande valise et bagages près de la porte d'entrée, un homme s'affaire à régler les derniers détails avant son départ. Ce Mardi, il part en voyage. Mais pas dans une quelconque destination touristique, il se rend au Niger dans un cadre humanitaire.


Ancien conseiller municipal passé dans l'humanitaire


Cet homme c'est Rachid Bensaci, 52 ans, né à Laghouat, en Algérie et installé à Chalon-sur-Saône depuis 1996. Certains s'en souviennent, M. Bensaci a été conseiller municipal, délégué à la Culture et vice-président en charge de la coopération internationale, sous le mandat de  Christophe Sirugue, maire PS de Chalon-sur-Saône, jusqu'en 2014.


Devenu, entre temps, vice-président de Bourgogne-Franche-Comté International (BFC International), Rachid va faire partie d'une délégation d'une quinzaine de personnes en partance pour le Niger. Il devrait rester là-bas un an avec quelques aller-retours avec la France.BFC International a pour objectif le développement et le renforcement de l’efficacité des initiatives de coopération et de solidarité internationale en Bourgogne-Franche-Comté.


«C'est un projet familial et associatif», nous explique-t-il. Familial, en effet, sa femme, Emmanuelle, faisant aussi partie de la délégation.

Un engagement humain


Pourquoi le Niger? Ce pays, aux deux tiers désertique et enclavé au coeur du Sahel, est un des pays les plus pauvres du monde. Déjà soumis à des conditions climatiques extrêmes, le Niger doit faire face à d'autres défis que sont une forte croissance démographique et l’instabilité régionale.


Répondant à un appel à projet de l'Agence Française de Développement (AFD), acteur central de la politique de développement de la France dans les pays en développement, émergents et l'Outre-mer, BFC International a plusieurs projets pour ce pays africain. Premièrement, un volet consacré à la création d'un centre de formation professionnel autour de l'hôtellerie et de la restauration. Deuxièmement, un accès à l'eau et à son assainissement et pour finir, un volet consacré à la santé et à la scolarité.


Emmanuelle est sur Niamey, la capitale nigérienne, depuis quelques jours déjà, va, quant à elle, travailler auprès des réfugiés aec le soutien du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et de l'UE.


«C'est un engagement humain. Le but étant d'agir au cœur du sujet. On ne peut plus faire comme si de rien était, derrière nos frontières!», conclut l'ancien conseiller municipal chalonnais.


Souhaitons bonne chance à M. Bensaci dans sa noble mission.


À l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, Rachid vient d'atterir à l'aéroport international Diori Hamani de Niamey.


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche