Chalon sur Saône

7ème journée de mobilisation intersyndicale des organisations de retraités à Chalon-sur-Saône

Neuf organisations syndicales et associations de retraités ont battu le pavé, ce jeudi, dans les rues de Chalon-sur-Saône. Info-Chalon vous résume cette 7ème journée de mobilisation depuis l'élection d'Emmanuel Macron à la tête du pays.

Ce jeudi 11 avril, septième fois que les retraités ainsi que des dizaines de Gilets Jaunes ont manifesté depuis l’élection d’Emmanuel Macron, en mai 2017, à l’appel de neuf organisations syndicales et associations de retraités (CGT, FO, CFE, CGC-FSU, Solidaires, FGR-FP et LSR), pour réclamer une hausse de leur pouvoir d’achat et la suppression de la hausse de la CSG pour les plus aisés d’entre eux.


Les retraités dans la galère, les jeunes dans la misère!


Selon l'intersyndicale, le gouvernement tente via l'augmentation de la CSG pour une partie des retraités de les diviser «en ne traitant pas tout le monde de la même façon», remettant en cause le principe des systèmes de retraite solidaires par répartition, «dans lequel le fait de cotiser donne droit à une pension et une revalorisation», selon le communiqué commun aux neuf organisations syndicales et associations de retraités.


La manifestation a démarré aux alentours de 15 heures depuis la Maison des Syndicats, située 2 Rue du Parc, à Chalon-sur-Saône. Le cortège au cri de «Les retraités dans la galère, les jeunes dans la misère!», accompagné au micro par M. Alain Médici, responsable local de la CGT retraités pour le Chalonnais et ex-cadre supérieur de Santé au CHS de Sevrey, a emprunté la Rue du Parc puis la Rue de Belfort, d'Émiland Menand, le Boulevard de la République avant d'emprunter la Rue Gauthey passant devant la permanence de M. Raphaël Gauvain, au 35 Rue d'Autun puis de retourner sur le Boulevard de la République, dans l'autre sens pour se rendre devant la Sous-Préfecture de Chalon-sur-Saône, au 28 Rue Général Leclerc.


«De l'argent, il y en a!», s'écrie M. Médici, à l'occasion de la manifestation.


En plus des revendications nationales, les retraités du Chalonnais ont également dénoncé ce qu'ils qualifient de «casse des services publics».


L'occasion pour M. Jacky Dubois, un autre responsable local de la CGT retraités du Bassin Chalonnais, d'un discours dans lequel celui-ci déclare que «l'émergence du mouvement des Gilets Jaunes a été pour beaucoup de retraités particulièrement ceux qui luttent avec l'intersyndicale, une opportunnité de plus de s'opposer à la politique de Macron. Pour les retraités, 2 mois de pension en moins en 3 ans et pour les plus riches des centaines de milliards d'aides diverses, ça fait lourd!».


La plupart des manifestants se sont ensuite rendu dans le calme à leur point de départ, la Maison des Syndicats avant de de disperser dans le calme, vers 16 heures 10.


Ils étaient 240 à battre le pavé dans les rues de Chalon-sur-Saône, ce jeudi après-midi.

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche