Chalon sur Saône

Invité au meeting LREM de Chalon-sur-Saône, Dominique Perben livre ses impressions

M. Dominique Perben a été invité par la candidate LREM aux élections européennes, Nathalie Loiseau, au meeting de ce vendredi, au Clos Bourguignon. L'ancien député-maire de Chalon-sur-Saône livre son analyse à Info-Chalon en marge de cette soirée.

Dans le cadre des élections européennes du dimanche 26 mai 2019, La République en marche avait organisé un meeting, ce vendredi, au Clos Bourguignon, à Chalon-sur-Saône, avec Nathalie Loiseau, chef de file de Renaissance, la liste qui réunit des membres de LREM, du MoDem, Agir, la droite constructive et Le Mouvement radical.


Elle était accompagnée de  Pascal Canfin, ancien directeur du WWF (2ème de la liste) et Jérémy Decerle, éleveur charollais et ancien président du Centre national des jeunes agriculteurs (CNJA), le «régional de l'étape» en quelque sorte (4ème de la liste).


Parmi les invités,  Dominique Perben, ancien ministre et ancien député-maire de Chalon-sur-Saône. Celui qui avait soutenu dans cette même salle des fêtes, en 2017, le futur président, Emmanuel Macron, avec François Patriat, ancien président du Conseil Régional de Bourgogne et actuel chef du groupe LREM au Sénat.  


Concernant les élections européennes, quelle liste a votre préférence?


Je suis très favorable à la liste Renaissance. C'est vraiment, à mes yeux, la liste la plus ambitieuse pour l'Europe et pour la France dans l'Europe.


Pourquoi n'appelez-vous pas à voter pour M.François-Xavier Bellamy, la tête de liste des Républicains pour les européennes?


Pour la question européenne. Il est impératif que l'Europe construise son avenir de manière très volontariste mais aussi très pragmatique. Plus mon expérience s'accroît, plus je suis conscient des menaces des nouveaux grands pays du monde. Il faut une Europe forte face aux dangers qui la guettent.


Que pensez-vous de M. le Président de la République?


La volonté réformatrice de M. le Président est très positive. Il faut maintenant qu'il soit plus attentif à la cohésion sociale. Il va devoir remettre en marche l'ascenceur social.


Un mot sur le mouvement des Gilets Jaunes?
...


Toutefois, l'ancien édile n'a pas trop voulu donner son point de vue concernant les mouvements sociaux qui secouent notre pays depuis quelques temps (Gilets Jaunes, etc) ainsi que sur la campagne municipale de 2020*.


«Chaque chose en son temps, il est trop tôt pour s'exprimer à ce sujet..», se contente-t-il de dire.


Dont acte. Affaire à suivre...

 

* Les dates des élections municipales 2020 ne sont pas encore connues.

 

 

Propos recueillis par Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche