Chalon sur Saône

Rencontre avec Raphaël Gauvain Député (LREM) de la 5e Circonscription : « Dorénavant, c’est le travail, l’humilité et la poursuite des réformes qui priment ».

« Pour les Municipales, nous sommes les challengers et le pouvoir sortant, c'est-à-dire le duo Platret-Martin sont les favoris mais de toute façon, nous ce que l’on veut, c’est montrer qu’il y a un contre projet ! » a déclaré le député. Découvrez son interview...

Raphaël Gauvain, Député LREM de la 5e circonscription, ce n’est pas un homme politique qui vient seulement une semaine avant des élections sur un marché pour distribuer des tracts ! Bien au contraire, cet homme de terrain aime venir régulièrement sur les marchés chalonnais et sur sa circonscription afin de rencontrer ses concitoyens pour converser, écouter, recueillir et répondre aux demandes des uns et des autres.

Info-chalon était à ses côtés pour constater qu’en ce dimanche, la préoccupation des résidents chalonnais, était déjà tournée en direction des municipales et le désir fort que le candidat (LREM) vienne contrecarrer le pouvoir municipal en place.

Le Député a accepté de répondre à trois questions d’info-chalon :

Monsieur le Député, qu’avez-vous pensé des récents chiffres des élections européennes au niveau national ?

R.G « Alors, j’ai déjà réagi à ces chiffres dimanche soir mais je tiens à apporter quelques précisions ! Je confirme que c’est un excellent résultat pour la majorité, parce que après deux ans d’exercice de pouvoir, 6 mois de manifestations à répétition tous les samedis des gilets jaunes et de leurs contestations sociales, tout en se souvenant dans quel état on était en décembre. Si en décembre, on nous avait dit que l’on finirait avec le même nombre de représentants aux élections européennes, on aurait signé tout de suite. Non, c’est un très bon résultat pour la majorité et c’est porteur d’espoir. Maintenant, ce qu’il faut, c’est que l’on poursuive les réformes tout en s’appuyant sur le lancement de la constitution qu’a fait le Président de la République lors des grands débats avec ces deux piliers que sont la réforme et le social. C'est-à-dire continuer les réformes car il faut transformer le pays, pour parer au défi du 21e siècle mais en même temps, il ne faut pas oublier de mettre les femmes et les hommes au centre de tout, afin de pourvoir à leurs préoccupations sociales. Ce sont donc les deux axes (la réforme et le social) qui constituent cet acte 2 et d’ailleurs il va y avoir le discours du 1er ministre le 12 juin prochain qui va confirmer ces directives. Toutefois, nous avons retenu de nombreux enseignements au cours des deux années passées et ces nombreuses critiques qui nous ont été faites, notamment par les gilets jaunes, que j’ai entendu, sur le marché de Chalon et ailleurs et que j’ai d’ailleurs fait remonter au gouvernement. C’est que l’on fasse preuve maintenant d’humilité. Donc, dorénavant, nous allons allier travail, humilité et réforme ! ».

Les Municipales arrivent à grand pas, qu’avez-vous pensé des chiffres des européennes au niveau local ?

R.G : « Une nouvelle fois, sur le chalonnais, j’ai été également conforté par les résultats ! Ce qui laissait à penser, ce que notamment la Droite avait dit et organisé avec leur grand meeting avant les élections mais aussi les élus locaux, qui criaient haut et fort qu’ils avaient recomposé l’union de la Droite et du Centre etc.. que la famille politique de Droite se retrouve.. et bien en réalité les électeurs dans les urnes n’ont pas du tout suivi leurs élus en place mais au contraire, ils sont restés fidèles au Président de la République. C’est vrai que j’ai été extrêmement surpris que dans la ville du porte-parole de Laurent Wauquiez, la majorité en place ne pointe qu’en 4e position et qu’elle ne fasse que 12%. Déjà le Maire avait perdu dans sa ville contre moi en 2017, puisque j’étais arrivé en tête aux législatives, là aujourd’hui, c’est encore confirmé qu’il plafonne à 12% alors qu’il est maire de la ville et qu’il est déjà en campagne. Quand on sait qu’il a énormément de soutiens, enfin qu’il devrait avoir énormément de soutiens et qu’il se retrouve qu’à 12%, effectivement j’ai été très surpris par ces résultats. Maintenant, je vous ai parlé d’humilité, donc je vais continuer à faire preuve d’humilité car les Européennes, ce ne sont pas les Municipales donc pas de précipitations anticipées. Nous, LREM, nous restons les challengers, le pouvoir sortant à savoir le duo Platret-Martin reste les favoris mais de toute façon, nous ce que l’on veut c’est montrer qu’il y a un contre projet ! ».                         

Alors justement, quelles sont vos prochaines prérogatives chalonnaises ?

« Que les chalonnaises et chalonnais soient rassurés, nous allons partir en campagne bientôt, c’est du incessamment sous peu! Nous sommes en train de bâtir le calendrier à venir et l’on va partir également avec les ‘marcheurs’ à la rencontre des chalonnaises et chalonnais dans cette période pré-électorale qui va véritablement débuter en septembre. On aura alors, notre candidat mais très certainement aussi les premiers de liste. Encore une fois, nous allons faire cela avec humilité car il ne faut pas confondre les résultats des Européennes et ceux des Municipales et ce n’est pas parce que l’on est en tête, qu’il faut croire que c’est gagné, bien au contraire ! C’est vrai que c’est un bon signe pour nous ! Mais pour l’instant, c’est l’heure de la recomposition et de l’alternance qui fait que l’on est cette force et que l’on représente cette alternative ! Maintenant, c’est vrai que l’on veut la porter au niveau local, notamment à Chalon-sur-Saône ! ».     

JPB        

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche