Election municipale

MUNICIPALES - "Et si on changeait de méthode?" plaide Alain Rousselot-Pailley

À Chalon, difficile aujourd’hui d’échapper aux travaux de voirie et autres rénovations urbaines, tout particulièrement en centre-ville.

Circuler dans notre ville est en effet devenu très compliqué... Doux euphémisme pour évoquer les barricades, palissades, blocs de béton, échafaudages et autres engins de chantier qui ont transformé la circulation en course d’obstacles.  Aujourd’hui, emprunter le boulevard ressemble très souvent pour nos concitoyennes et concitoyens lors de leurs déplacements quotidiens au parcours du combattant.

La cause de ces désagréments ? Un excès de travaux simultanés.

Comment a-t-on pu ouvrir simultanément deux zones de travaux (rue de la Citadelle et quai des Messageries), cela à six mois d’une élection quand on avait potentiellement six années pour les réaliser ?

Les Chalonnaises et  Chalonnais doivent donc subir pas moins de deux zones de travaux complétement déconnectées et que rien ne forçait techniquement à réaliser en même temps dans la précipitation. Ce à quoi vont se rajouter de plus, les dernières annonces de travaux qui vont encore compliquer une nouvelle fois sans raison la vie quotidienne des Chalonnaises et des Chalonnais.

Un constat simple s’impose dès lors à toutes et tous : tout cela aurait pu être évité sans la mauvaise gestion du maire. Car au-delà des difficultés actuelles de circulation dues à ces travaux, c’est bien encore l’image d’une ville embouteillée qui est instaurée pour des mois et des mois, nuisant ainsi gravement à l’attractivité de ses commerces. On ne joue pas ainsi avec la vitalité de notre ville, ça suffit !

Prévoir et anticiper, c’est le rôle d’une équipe municipale. Celle-ci doit porter une vision pragmatique dans la conduite des politiques publiques, à la hauteur des enjeux de demain notamment en matière de transport public et de mobilité à l’heure ou la transition écologique n’est pas qu’une simple variable.

Cette vision d’un Chalon de demain fait défaut depuis beaucoup trop longtemps dans notre ville : on préfère la frénésie des travaux pour servir une communication électorale ou encore refuser d’accueillir les ministres ou de rencontrer le président de la République par simple dogmatisme d’étiquette partisane. Cette méthode c’est celle du buzz et des petits calculs politiques. Et ce sont les Chalonnaises et les Chalonnais qui en sont les premiers impactés.

 

C’est ce changement de méthode que j’entends porter pour mars prochain. Une autre gouvernance à Chalon autour d’un projet fondé sur l’humilité, le rassemblement, la concertation et l’écoute, au service des Chalonnaises et des Chalonnais. 

 

Alain Rousselot Pailley 

Ensemble Chalon 

Candidat de la République En Marche aux élections municipales

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche