Cinéma

La Bobine vous propose «Tremblements» demain soir au Mégérama Axel

Demain soir, les amoureux du 7ème art ont rendez-vous avec La Bobine au Mégarama Axel pour deux projections de «Tremblements» de Jayro Bustamante, un film qui nous plonge dans une communauté religieuse guatémaltèque qui considère l'homosexualité comme une maladie condamnable et chercher à en guérir Pablo, un de ses membres. Plus de détails avec Info Chalon.

Jeudi, à 19 heures et à 21 heurres, La Bobine, association chalonnaise des mordus du 7ème art, vous donne rendez-vous au Mégarama Axel, situé au 67 Rue Gloriette, pour la projection de «Tremblements», film du réalisateur franco-guatémaltèque Jayro Bustamante.


Pablo (Juan Pablo Olyslager), 40 ans, issu de la classe aisée du Guatemala, est un "homme comme il faut", religieux pratiquant, marié, père de deux enfants merveilleux. Quand Il tombe amoureux de Francisco, sa famille et sa communauté religieuse décident de l’aider à se "soigner". Visiblement, l'Église aime peut-être les pécheurs mais elle déteste le péché.


Ce long métrage absolument fascinant raconte avec effroi le destin de tout un pays, le Guatemala, partagé entre ses relents réactionnaires et le besoin d’émancipation d’une société moderne. La religion emprunte des pratiques d’un autre monde où elle tente, sous des dehors bienveillants et humanistes, de transformer la psychologie des gens et de leur faire renoncer à la vérité de leurs désirs sexuels.


Né au Guatemala en 1977, de nationalité guatémaltèque et française, Jayro Bustamante fait ses études de communication à l’Université de San Carlos de Guatemala. Ses débuts professionnels se font dans la publicité et il réalise des spots publicitaires pour l’agence Ogilvy & Matter. Pour poursuivre ses études cinématographiques il s’installe à Paris et suis une formation au CLCF, Conservatoire Libre du Cinéma Français, filière réalisation. Puis, il parachève ses études au Centre Expérimental Cinématographique de Rome, filière scénario.


De retour au Guatemala, il fonde sa propre compagnie de production, La Casa de Producción. Il produit son court-métrage «Cuando sea grande» et son premier long-métrage «Ixcanul», qui se déroule au sein d'une communauté Maya Cakchiquel. «Ixcanul» obtient l’Ours d’argent Prix Alfred-Bauer lors de la Berlinale 2015 et gagne plus de 50 prix internationaux. «Ixcanul» a représenté le Guatemala aux Oscar et Gloden Globes 2016.


En 2017, il crée La Sala de Cine, la première salle de cinéma au Guatemala dédiée au cinéma indépendant. Il réalise ensuite son deuxième long-métrage «Tremblements» («Temblores» dans la langue de Cervantes), présenté à la Berlinale 2019 dans la section Panorama.


Il produit plusieurs projets d’autres réalisateurs guatémaltèques. Il a fait partie des jurys de plusieurs festivals internationaux, tels que la Berlinale 2016, le festival de Bruxelles 2018, le festival de Biarritz 2018.


Jayro Bustamante est lauréat de la Fondation GAN pour le Cinéma 2017 et «Tremblements» a reçu le Prix du public, Compétition officielle, aux rencontres Cinélatino de Toulouse 2019.


Un film profondément haletant et bouleversant qui décortique avec la minutie d’un entomologiste, la violence de la manipulation psychologique à laquelle se livre la communauté religieuse sur Pablo pour le "guérir".


(Crédits photos du film: ©memento films)

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche