Givry

Une commémoration du 11 novembre pleine d'émotions à Givry

Le reportage photos d'info-chalon.com

C'est devant une très belle assistance, rarement vue à Givry pour une telle occasion, que s'est déroulée la commémoration du centième anniversaire de la signature de l’Armistice du 11 novembre 1918.

Tout a commencé par une messe célébrée par le Père Jean-Michel Payeur, nouveau prêtre de Givry. Puis à 11 heures, les cloches de l'église, à l'instar de toutes celles de France, ont sonné pendant 11 minutes, comme cela s'était fait il y a tout juste cent ans.

Ensuite, les cérémonies se sont poursuivies au cimetière de Poncey, puis au cimetière de Givry, avant de connaître leur apogée dans le Parc Thénard, qui accueille dorénavant le Monument aux morts du village.

Durant toutes ces cérémonies, les enfants du collège «Pétit Prétan» ont lu plusieurs lettres, que des poilus avaient envoyées à leur famille givrotine. S'en est suivie la lecture par Roseline Cavasco, petite fille d'Adelin Grillot, Médecin aux armées parti sur le front des Dardanelles, d'une lettre qu'il avait adressée à son épouse. Avant cette lecture, une plaque commémorative en l'honneur de ce médecin Givrotin avait été présentée aux 500 personnes présentes.

Les élèves de l'école élémentaire Lucie Aubrac, ont ensuite interprété l'Ode à la joie, qui a été repris par l'Harmonie municipale de Givry, avant que cette dernière accompagne la chorale de l'école de musique de Givry, pour une vibrante Marsellaise, qui a été reprise par de nombreuses personnes.

Auparavant, en mémoire des givrotins morts pour la France, les enfants des écoles avaient déposé dans des pots de fleurs les 98 colombes de la Paix, qu'ils avaient confectionnées.

Puis, de nombreuses gerbes ont été déposées au pied du monument par les associations d'anciens combattants, les autorités militaires et les élus, parmi lesquels Juliette Méténier-Dupont, Maire de Givry, Sébastien Martin, Président du Grand Chalon et Conseiller départemental du canton de Givry, Marie Mercier sénateur et Francine Chopard, Conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté.

Après cette cérémonie, qui a été le cadre d'une belle communion inter-générationnelle, la nombreuse assistance s'est retrouvée dans la cour de la Mairie, pour le traditionnel vin d'honneur.

Ceux qui le souhaitaient ont aussi pu visiter l'exposition, qui présente la manière dont les givrotins ont vécu pendant cette guerre très meurtrière, et qui sera encore ouverte au public, de 9 h à 11h30 les lundi 12, mardi 13 et jeudi 15 novembre.

Enfin, pour terminer comme il se doit la célébration de ce centenaire, vous pourrez assister le vendredi 16 novembre à 20h30 au spectacle « Le petit cabaret des gueules cassées », qui vous sera présenté par la compagnie « 3 petits points et Compagnie ».
Lieu : Salle des fêtes
Prix d'entrée : 5 euros

H.D

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche