Mercurey

La tradition de l'alambic perdure...

Le coup de coeur d'info-chalon.com

Tout d’abord, c’est l’installation qui frappe : un gros camion, un auvent auquel est rattaché une machine bizarre et énorme, il y a de la vapeur tout autour. Cela évoque les machines des dessins animés de Miyazaki ! Mais c’est sérieux : monsieur Champion, vigneron à Jambles, distille du marc et de la fine pour les vignerons du coin. Pendant deux mois, il se déplace d’Etroyes à Chassagne Montrachet en passant par Dracy les couches, Saint-Germain du Bois etc…

Cette activité, transmise de père en fils (son grand-père distillait déjà), est une attraction locale éphémère qui attire du monde. C’est un va-et-vient permanent de voitures, les vignerons qui apportent la matière première (résidus de raisins et dépôts) et les autres, des curieux et des habitués. Les gens viennent pour passer un moment de convivialité, discuter de tout, éventuellement déguster l’alcool qui sort à 52 °. Pendant ce temps, monsieur Champion s’affaire sans arrêt : actionner la vapeur pour récupérer les moûts, déplacer les tuyaux, vérifier que tout est en ordre.

La production sera ensuite vendue aux maisons de liqueur et négociants en alcool. Ils attendront ensuite une dizaine d’année que le degré d’alcool descende à 40° pour ensuite la proposer à la vente.

Cette chaleureuse tradition de voir l’alambic continue encore, par obligation faite aux vignerons de se débarrasser de leurs résidus. A visiter comme un monument de chez nous.

 

Hélène PEYCERE

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche