Opinion de gauche

Evelyne Couillerot pointe le «manque d'ambition» de la droite au Conseil Départemental

Communiqué :

Un exécutif départemental sans ambition

Heureusement que le Parc Régional du Morvan travaille pour l'attractivité et l'avenir de nos territoires avec le projet de tour du Haut Folin. Sinon, quel horizon pour 2017 ?
La session du 18 novembre prochain, avec le débat d'orientation budgétaire, devrait tracer de façon offensive les grandes lignes de l'année à venir pour notre département.
Hélas, la majorité départementale repousse encore à plus tard les sujets qui pourraient pourtant réunir les élus départementaux et leur permettre de faire des choix sur des problématiques cruciales pour l’avenir de nos territoires.
À part la charge habituelle sur la baisse des dotations de l'Etat, qui aurait pourtant été deux fois plus élevée avec la droite aux responsabilités, tout est sans cesse repoussé à demain...
Parmi les 29 rapports proposés, rien sur le Très Haut Débit, et notamment sur le plan de déploiement et les secteurs qui verront les opérations se dérouler en priorité. Un sujet qui préoccupe pourtant les élus, les chefs d’entreprises et les habitants de nos territoires. La promesse de la présentation d’un calendrier de déploiement précis, cohérent et assis sur des priorités territoriales partagées et des critères transparents est à chaque fois repoussée.
Rien non plus sur les contrats de territoire, et le nouveau dispositif de soutien en matière d’aide aux collectivités. Après avoir pris le temps, très long depuis l’hiver dernier, de la concertation, il serait pourtant indispensable que vienne pour le Président Accary celui de la décision, au profit des collectivités. Celles-ci veulent apporter de nouvelles infrastructures pour les habitants, de l’activité pour nos entreprises et de l’emploi pour les personnes.  Les forces vives de ce Département s’impatientent à suivre ces tergiversations. Aujourd'hui les communes et intercommunalités préparent leur budget 2017 sans connaître les orientations départementales.
Par contre, et comme toujours, le temps de l’éternelle litanie des plaintes sur les ressources du Département perdure. On apprend pourtant de la décision budgétaire modificative numéro 2, présentée à cette session, que le département a perçu 20 % de recettes supplémentaires en droits de mutation par rapport à son estimation au budget prévisionnel. Cette situation aurait dû permettre une réactivité budgétaire pour décider d’investissements prioritaires avec des effets immédiats sur l’emploi. Il n’en est rien une fois de plus!
Une session pour trois fois rien, c’est à croire que la majorité départementale somnole et est plus occupée par les primaires LR de novembre que par l’avenir du Département.  
Pour les élu(e)s du Groupe Gauche 71
Evelyne COUILLEROT
Présidente

Météo locale

Recherche

Mode et beauté