Opinion de gauche

De la nécessité des révolutions citoyennes

Lucien Matron - conseiller municipal Chalon Autrement

« Halte aux taxes », « Stop au racket », «  Macron, on n’est pas tes moutons », « système = abolition », «fâchée mais pas facho », «  Gaulois en colère », «  pas de liberté sans égalité » , « Macron démission »…La variété des slogans déployés, la force et la popularité du mouvement des « gilets jaunes » montrent que le pays vit un moment singulier de son histoire.

 

Dans la lignée de la révolution Française de 1789, du Front Populaire de 1936, des « événements » de 1968, il ne fait plus de doute que le mouvement de 2018, déjà objet de millions d’images sur les réseaux, de milliers d’heures de diffusion audiovisuelles, sera, pour les sociologues, politologues et autres historiens, la source de centaines de publications.

 

Si ce n’est pas une révolution modèle 1789, la colère, partagée par une majorité de la population, montre une voie citoyenne. Les « réformettes », les réformes et les amendements aux lois existantes ne sont pas à la hauteur de ce qui s’exprime dans l’éruption populaire en cours. Si les réponses sont insuffisantes, il est craindre que, tôt ou tard, comme dans tout séisme, il y aura inévitablement des répliques.

 

La voie est peut être celle des révolutions citoyennes et pacifistes qui redonneront à la France, la lumière qu’elle a connue au cours des derniers siècles. La France n’est pas un pays comme les autres. Elle est le pays des droits de l’homme, de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, de la laïcité et du modèle social qui est une référence universelle.

 

La première révolution citoyenne et pacifiste serait une révolution fiscale. L’Etat dispose de moyens pour construire un budget au service de la population. Contrairement à ce que prétendent certains, l’Etat peut augmenter ses ressources fiscales sans contraindre les contribuables les plus modestes. Des pistes existent : la lutte acharnée contre l’évasion fiscale, contre la fraude fiscale, contre les niches fiscales inutiles, contre les crédits d’impôts en tout genre au profit des plus puissants (également champions de l’optimisation fiscale), sans oublier la création d’une fiscalité sur les transactions financières et sur la spéculation, souvent annoncée, jamais mise en place. La justice doit être au centre de cette révolution fiscale. 

 

La seconde révolution citoyenne et pacifiste serait une révolution sociale. Elle consisterait à mettre systématiquement  l’humain au cœur de toute transformation. C’est-à-dire refuser toute réforme qui se traduirait par un recul des conditions de vie, de travail, de salaire ou d’éducation. Autrement dit, il faut en finir avec l’austérité budgétaire, la marchandisation de tout, et abandonner un système qui pille les ressources de la planète, broie les hommes, et ne propose rien d’autre que le dogme imposé par le logiciel de l’hyper -finance. Les syndicats, le mouvement associatif, les citoyens doivent être impérativement associés à cette révolution sociale.

 

La troisième révolution citoyenne et pacifiste pourrait être la révolution démocratique. Elle concernerait la représentation de la volonté populaire à tous les niveaux : entreprises, collectivités territoriales, Etat, Europe, Nations Unies. Le mouvement des « gilets jaunes » montre que les processus de la démocratie sont en dégénérescence. La perte de la présence populaire dans toutes les instances conduit aux humiliations, au mépris et à l’arrogance. Il est temps d’en finir avec une pensée politique sclérosée et imposée par des élites éloignées des besoins fondamentaux : manger, s’instruire, travailler, se loger, se soigner, se cultiver, mieux vivre. 

 

La France est un grand pays. Comme l’écrivait Victor Hugo « Paris est la capitale de la civilisation(…) Et savez-vous pourquoi Paris est la capitale de la civilisation ? C’est parce que Paris est la ville de la Révolution » (dans «  La patrie est en danger », journal d’Auguste Blanqui, le 7 septembre 1870).

 

Lucien Matron, le 6 décembre 2018

Citoyen engagé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche