Opinion

TAXE SODA - La Ligue contre l'obésité salue la prise de conscience des députés

 La Ligue contre l’obésité salue la prise de conscience des députés. Elle rappelle qu’elle mène un incessant combat contre ce désastre sanitaire et réclame le soutien des élus pour développer la prévention face à cette maladie qui tue 178 000 Français par an. L’Assemblée nationale a voté dans la nuit de jeudi à vendredi 27 octobre, dans un large consensus, une nouvelle version de la « taxe soda ». La Ligue Contre l’Obésité se réjouit de cette nouvelle version de la taxe. En effet, de plus en plus d’enfants, adolescents et adultes sont touchés par cette maladie. Nous espérons que la nouvelle modulation de cette taxe incitera les industriels à réduire massivement le taux de sucre de leurs boissons sans que cela impacte le budget des Français. Cette taxe rentre dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale pour sa mesure de lutte contre l’obésité. En France, depuis 2013 l’ensemble des boissons contenants des sucres ajoutés même minime étaient taxées 7,53 euros par hectolitre. « Seul objectif, celui d’aider la santé des enfants », et d’éviter « les risques d’obésité et de diabète de type 2 » a déclaré le rapporteur général du projet de la sécurité sociale, Olivier Véran (LREM, ex-PS), médecin de profession qui avait proposé cette disposition. Par son action, la Ligue Contre l'Obésité entend développer la prévention du surpoids et concourir à la mise en place d'un parcours de prévention et de soins pour les personnes obèses et mettre sur le devant de la scène la maladie obésité. Appuyée par des professeurs et médecins de référence, soutenue par des cliniciens de la nutrition, par des professionnels de la diététique, du sport santé et d’un réseau de psychologues, la Ligue Contre l'Obésité s'attache à organiser un continuum prévention-prise en charge des patients, en faisant du soin primaire et du tissu social un acteur principal. La complexité des déterminants et des conséquences de l'obésité impose désormais une approche intégrative et comportementale, environnementale et biologique. Cette démarche exige une évolution radicale des mentalités, ainsi que des pratiques gouvernementales et médicales. En effet, si la tendance actuelle observée actuellement se poursuit durant les deux prochaines décennies, notre monde comptera 2,16 milliards d’adultes en surpoids et 1,12 milliard d’obèses à l’horizon 2030.

En France, les chiffres suggèrent que 26,6 % des hommes et 25,6 % des femmes adultes seront touchés par l’obésité d’ici 2025. Des projections dramatiques lorsque l’on sait que l’obésité est à l’origine, chaque année, de 178 000 décès en France. Si on ne livre pas de combat contre l’obésité, le désastre sanitaire qui s’annonce se traduira également par une débâcle financière de l’assurance maladie. En 2004, l’obésité a coûté 5,6 milliards d’euros à l’assurance maladie française. Si le taux de prévalence continue sur cette lancée, cette dépense atteindra 14 milliards d’euros en France en 2030. La prévention, l’encadrement et le traitement de l’obésité sont donc un investissement rentable pour le gouvernement et l’assurance maladie. Enrayer ce fléau est devenu vitale pour notre société, c’est pourquoi nous avons créé la Ligue Contre l’Obésité. La Ligue Contre l'Obésité est une association de bénévoles composée de patients, de professionnels de santé et toute personne désirant participer à la prévention et à la lutte contre cette pathologie. Reconnue d'intérêt général, la Ligue Contre l’Obésité a été créée en 2014 à Montpellier. Disposant d'un maillage d'antennes particulièrement actives, dans les régions Ile-de-France, Occitanie, Paca, Nouvelle-Aquitaine et Hauts-de-France. Elle continue son développement afin de couvrir la totalité du territoire français.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche