Opinion

Le député Rémy Rebeyrotte rend hommage à Jean Plachot

Au moment où l’abattoir communautaire se reconstruit, disparaît Jean PLACHOT qui fut Directeur de l’Abattoir Municipal pendant de nombreuses années. Le nouvel abattoir lui devra le fait que, pour renaître de ses cendres, il lui aura fallu déjà surmonter des périodes difficiles et se maintenir. Cette survie de l’abattoir d’Autun nous la devons en grande partie à Jean PLACHOT qui fut un Directeur hors pair, à la fois militant pour son outil, gestionnaire et commercial de grand talent, technicien toujours prêt à passer sur la chaîne et chef de la maintenance ; bref un Directeur qui avait tous les talents pour maintenir et développer l’outil d’abattage au service de la profession agricole.

Lorsqu’il partit en retraite ce ne fut pas simple de le remplacer tant il était polyvalent ; et ce n’est pas Jacques LABONDE, Président de la SICA à l’époque, qui dira le contraire. 

Vous me permettrez également de saluer l’action de Jean PLACHOT au service de Groupama comme Président de la Caisse Locale. C’était pour lui l’occasion de prolonger son action au service du monde agricole alors que la retraite avait sonné. Je me souviendrais aussi de son engagement et de sa passion pour le football, ce qui le rapprochait d’un autre Président de l’abattoir avec lequel il avait beaucoup d’affinités : je veux bien sûr parler d’Albert LAMBERT. 

A Christiane, à sa fille Patricia, à ses trois petits-enfants, à sa famille et à ses proches, toutes nos condoléances et notre plus profonde sympathie et pour Jean, un grand merci au nom de la Communauté Autunoise et plus largement du Grand Autunois Morvan.

 

Rémy Rebeyrotte

Député de Saône-et-Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche