Politique de droite

La primaire 2016.... un remake de 2012 ?

Les résultats ne sont pas encore tombés ce dimanche soir que déjà François Fillon annonce sa volonté de saisir la Haute Autorité ... pointant du doigt des fraudes.

À peine remis de la guerre fratricide entre Jean-François Copé et François Fillon à l’issue de l’élection pour la présidence de l’UMP en 2012, Les Républicains avaient soigneusement préparé l’organisation de la primaire de la droite et du centre pour éviter tout accroc. Les partisans de François Fillon ont cependant fait remonter d’étonnantes anomalies sur le déroulement du vote dans le bureau de Châteaurenard, une commune située dans le nord des Bouches du Rhône. Une commune quelque peu emblématique et rangée du côté du clan Sarkozyste. Un bureau ouvert avant l'heure officielle et surtout l'impossibilité pour l'assesseur représentant François Fillon d'assister au déroulement du vote. Ce dimanche soir, les dépouillements risques d'être surveillés de près, d'autant plus qu'il y a quelques jours, de nombreuses sources évoquaient des risques de fraude dans 10 % des bureaux de vote. Après le carnage de 2012 et l'élection du Président de l'UMP, le parti Les Républicains n'est pas à l'abri d'une nouvelle crise interne si toutes les conditions de transparence ne devaient pas être réunies sur le déroulement du scrutin. Rappelons que c'est à Chateaurenard que Nicolas Sarkozy avait tenu son premier meeting dans le cadre de la primaire. 

L.G

Météo locale

Recherche

Mode et beauté