Politique

70 % d'abstention pour une législative partielle en Bourgogne-Franche Comté

On ne le dira jamais assez, mais la démonstration a été flagrante ce dimanche à l'occasion d'une législative partielle qui se déroulait à Belfort. Une élection très surveillée et qui finalement n'a pas réservé le résultat attendu tant par les Marcheurs que par l'extrême droite.

Quelque soit celui qui s'arroge la victoire du premier tour de ce dimanche à Belfort,  c'est bel et bien les abstentionnistes qui ont gagné. A eux seuls, ils rassemblent 70 % ... C'est dire l'ampleur du carnage qui rode autour de la vie politique française, alors que celles et ceux qui sont élus, perdent toute légitimité en terme de représentativité. Le résultat de cette législative partielle sur la 1ere circonscription de Belfort aurait pu permettre aux Marcheurs de disposer d'un siège supplémentaire à l'Assemblée Nationale, mais là encore les espoirs ont été déçus. 

Côté extrême droite, tant le FN que les Patriotes avaient sorti les gros moyens pour espérer capitaliser sur les scores réalisés au cours des dernières échéances électorales. Sauf que la claque a été violente pour toutes et tous. Le FN est passé de 17,5 % à 7,5 % et Sophie Montel - candidate des Patriotes, euro-députée et conseillère régionale de Bourgogne-Franche Comté s'est contentée d'un tout petit 2 %.

C'est donc Ian Boucard (LR), député sortant, dont l'élection avait été invalidée, qui a remporté la mise. Il devra faire face au candidat de La République En Marche, Christophe Grudler pour ce 2e tour. Mais d'ores et déjà, le fossé entre la classe politique et les électeurs est béant. 

L.G

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche