Politique

Le cas de Rugy pose la vraie question du train de vie des élus...

Plus que le simple cas de Rugy, la classe politique dans toutes ses dimensions doit s'interroger sur son train de vie alors même que la mobilisation sociale des Gilets Jaunes hante le débat national.

Par les temps qui courent, le moindre élu qui aurait la fâcheuse tendance d'assouvir ses besoins quotidiens par l'intermédiaire des deniers publics sera inlassablement pointé du doigt. Tous nous connaissons ou avons en mémoire un certain nombre d'élus ou d'anciens élus qui avaient la carte bleue facile dès lors qu'il s'agit de puiser dans le pot commun. Nombre d'élus, une fois en place, ont cette douloureuse habitude, de s'acheter une voiture diamétralement opposée à celle qu'ils utilisaient avant qu'ils ne soient élus, à pratiquer des adresses gastronomiques soudaines, bref à adopter un comportement quasi inhabituel à son train de vie d'avant mandat. Et c'est là que le bât blesse et ce d'autant plus dans un contexte sociétal de plus en plus tendu pour nombre de nos compatriotes.  

La question n'est pas de savoir si François de Rugy avait le droit ou pas de manger des homards mais bien de scruter le comportement des élus dès lors qu'ils disposent à leur guise de moyens financiers payés par le contribuable. Elu, n'autorise pas tout, et même bien le contraire. On n'a de cesse de dire que l'exemple doit venir d'en haut. L'utilisation abusive des photos, des réseaux sociaux et autres font qu'aujourd'hui, tout ce sait tôt ou tard. Le moindre hôtel fréquenté, le moindre déplacement en première classe à la capitale sans mandat national, au frais des contribuables locaux, tout ces éléments sont autant de points de frictions qui un jour ou l'autre suscitent l'indignation grandissante. 

L'exemplarité, l'humilité, sont autant de valeurs qui doivent être incarnées au plus près du terrain et ce n'est que par l'intermédiaire de ces critères que l'apaisement social, que les fractures pourront être colmatées. Sans ces pré-requis, la classe politique dans toute sa dimension, portera une très lourde responsabilité sur nos lendemains communs. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche