Saint-Marcel

Le 2 ème Fest'Italia a lancé le départ !

C'était ce samedi à Saint Marcel !

La 2 ème édition Fest'Italia a ouvert ses portes dès le début d'après midi pour des invités de marque.

Une rencontre Franco Italienne qui marque son essor d'années en années, organisée par le Comité de Jumelage de Saint Marcel présidé par Francette Corneloup, et qui a accueilli tout au long de la journée 2 artistes Français, Jean Pierre Marceau, peintre, et Georges Colin, sculpteur, ainsi qu'un artiste Italien, Carlo Cazzaniga, sculpteur.

Au programme à la salle Alfred Jarreau, un après midi découverte et partage suivi d'une soirée rencontre avec 116 personnes inscrites pour un apéritif dînatoire où chacun a pu se régaler des musiques et chansons du groupe « Clandestine », groupe proposé à l'association par Vincenzo Cirillo, organisateur du festival pluridisciplinaire annuel de Dijon.

Pour l'occasion, une vingtaine de bénévoles ont oeuvré sur cette association tout comme ils oeuvrent au sein du Centre Socio Culturel.

À noter la participation de l'association « Saint Marcel Demain » qui a exposé son soutien au CFA de Saint Marcel durant tout le week end en dévoilant quelques unes des créations fleurales de ces jeunes dans l'entrée. Beaucoup d'idées pour la jolie charrette rappelant la mémoire phare de la commune, le maraîchage.

Étaient présents Alessio Biondo, maire de Romentino, Raymond Burdin, maire de Saint Marcel, les adjoints Karine Plissonnier, Jean Pierre Girardeau, Jean François Kincinski, et les conseillers Jean Noël Despocq et Christine Louvel.

 
Alessio Biondo 

Petit clin d'oeil autour d'Alessio Biondo, maire de Romentino, qui nous a confié sa joie d'être accueilli chaque année par Raymond Burdin, le maire de la commune qui l'a connu enfant.

Arrivé vendredi, les discussions de partage commencées, il a confirmé son souhait d'aller de l'avant dans une union d'amitié véritable avec pour futurs projets commun de créer des échanges autour des écoles et autour des artistes. Une volonté qui tient à cœur à ce jeune maire qui a le souhait de perdurer cette union qui marque sa présence dans l'Europe de demain.

Il notifie qu'en Italie, les enfants commencent l'apprentissage de la langue Française dès les classes d'enfants de 10 ans.

E.T

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche