Saône et Loire

Interview de Gilbert Payet, préfet de Saône-et-Loire

Mesures de sécurité, formation, chômage, emploi, plans sociaux, RCEA, sécurité routière... Le Préfet aborde de nombreux sujets... «Il n'y aura pas de prison à Digoin» «Il faudrait mutualiser les moyens des commissariats de Police de Montceau et du Creusot»...

Sécurité

Quelles sont les conséquences de l’attaque terroriste à Berlin sur la sécurité en Saône et Loire ?

«On vit depuis bientôt deux ans avec mesures de sécurité renforcées. On sait que les grands rassemblements peuvent être des cibles potentielles ou prioritaires pour les terroristes. Nous sensibilisons les Maires et nous demandons aux différents organisateurs de bien nous préciser leurs projets, quittent à leur demander de les abandonner ou de les faire évoluer».

C’est-à-dire ?

«Par exemple, il n’est pas question d’accepter que des événements soient organisés sur des périmètres trop étendus. Car c’est à la fois impossible d’engager des forces de l’ordre en nombre trop important, mais aussi pour les organisateurs de faire appel à un nombre suffisant d’agents de sécurité ou de surveillance.
Il n’en demeure pas moins que nous avons une capacité de mobilisation des militaires, des policiers et des gendarmes. Et puis nous avons des sentinelles à demeure depuis l’été dernier. Avant on se partageait les moyens avec la Côte-d’Or. Maintenant nous avons une section de 30 militaires pour la Saône-et-Loire».

Et pour les semaines et mois à venir ?

«La sécurité est un combat de tous les instants. Il est à la mesure de la menace qu’il ne faut pas nier et donc appeler à durer».

Des perquisitions administratives ont elles toujours lieu ?

«Oui il y a toujours des perquisitions, mais évidemment à un rythme inférieur à celui de la première année. Nous sommes actuellement, en moyenne, à environ deux par mois. Sur de nouvelles cibles désignées au regard des informations qui nous parviennent. Mais aussi sur des retours dans des lieux où déjà par le passé nos forces de l’ordre ont déjà mené des perquisitions administratives.
Concernant la sécurité, la Saône-et-Loire se singularise avec des contrôles d’identité, des ouvertures de coffres de voitures, directement à la demande du Préfet. Cela dans le cadre d’une répartition effectuée en parfaite concertation avec les deux Procureurs, pour plus d’efficacité. Car il ne s’agit évidemment pas pour le Préfet de marcher sur les plates bandes des Procureurs».

LIRE L'ARTICLE COMPLET SUR CREUSOT INFOS

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche