Châtenoy le Royal

Tir Sportif : l’UFOLEP et les bizarreries d’un règlement !

Pas de résultats pour les tireurs du Tir Sportif de Châtenoy-le-Royal au Final National Indoor à Abbeville ….. faute d’homologation de licences.

Nous avons relayé dans nos colonnes le 12 mars 2017, l’engagement de neuf tireurs sous licences au Tir Sportif de Châtenoy-le-Royal, pour le Final National de Tir UFOLEP Indoor à Abbeville dans la Somme. Neuf tireurs locaux sélectionnés pour cette compétition, à la suite de phases de qualification, sur l’ensemble du département de Saône-et-Loire.

Nous avions convenu entre le Tir Sportif de Châtenoy-le-Royal et info-chalon.com de suivre les résultats car, il est vrai, le club est coutumier des titres ou des podiums. Faute de n’avoir eu de nouvelles s’agissant de ces résultats, nous avons rencontré la présidente Yvonne Le Floch au cours de ce dernier week-end. Une présidente quelque peu en colère face aux évènements qui se sont passés lors de cette compétition.
Les neuf tireurs ont bien fait le voyage jusqu’à Abbeville. Les neuf tireurs ont bien participé aux diverses compétitions de pistolet, carabine et arbalète, mais ce sont vu mis « hors match », voir disqualifié à un certain moment à cause de licences non homologués à temps !

Quand on connait la rigueur administrative, organisationnelle et sportive de ce club il y a de quoi être surpris. Pour participer aux compétitions UFOLEP il faut adresser dans un délai déterminé, les licences à la Commission Nationale Sportive de l’UFOLEP, en l’occurrence les licences auraient dû être reçues pour le 11 décembre 2016. Elles auraient été enregistrées le 13 décembre 2016, le club les ayant envoyées le 8 décembre 2016. Cherchez l’erreur ?

A l’annonce de leurs déclassements au cours de la compétition nationale, les neuf tireurs étaient dépités face à une telle décision, d’autant qu’un flou artistique et un peu de jalousie a été constaté par le club de tir Châtenoyen.
Décision arbitraire peut-être au regard une nouvelle fois des premiers résultats des tireurs châtenoyens comme en carabine une deuxième place sur le podium pour la jeune Gaëlle Guenard dont le chagrin était difficile à consoler; une troisième place pour Patricia Dhoye en 2e Division et cinquième place pour Cécile Mutin en 1ere Division, l’équipe châtenoyenne prenant la seconde place derrière la Seine-et-Marne.

On peut comprendre la colère de la Présidente, mais aussi des tireurs lesquels sont revenus écœurés de cette compétition, certains ont pris sur leurs jours de congés pour participer à ce Final National. Un déplacement qui a une cout, 623,81 € pour l’hébergement et le transport.
On passera tous les détails relationnels qui ont eu lieu avec les responsables nationaux UFOLEP. Une telle décision aberrante, fait que le club de tir Châtenoyen se pose la question quant à l’organisation des Finales nationales qui auront lieu en juin à Châtenoy-le-Royal, à la demande de l’UFOLEP. Tous les membres du club : dirigeants, tireurs et bénévoles, sont solidaires et ne souhaitent plus se dévouer comme ils savent le faire bénévolement et fréquemment pour l’UFOLEP, fédération sportive membre de la Ligue de l’Enseignement faut-il le souligner !

L’éthique sportive aurait dû, de toute évidence, l’emporter sur la réglementation douteuse et sujette à discussion surtout lorsque les décisions sont prises sans concertation et arrivent de plein fouet sur les tireurs, une fois la compétition terminée. De quoi décourager « les bonnes volontés » qui se traduisent aussi par « bénévoles », il ne faut pas l’oublier. Il serait bon de temps en temps de réfléchir et de sortir d’un système administratif trop étriqué et trop formaliste, loin du sens éducatif que prône la Ligue de l’Enseignement et l’UFOLEP en particulier.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche