Saône et Loire

La Saône et Loire se place 2e département le plus attractif en Bourgogne-Franche Comté

L'INSEE vient de communiquer les chiffres de fréquentation touristique sur la saison, et quelques éléments chiffrés placent la Saône et Loire sur le devant de la scène même si la fréquentation est à la baisse.

Les chiffres du second trimestre 2018 viennent de tomber et la fréquentation hôtelière en Bourgogne-Franche Comté connait un repli par rapport à la saison dernière. Même si la très forte hausse de la clientèle étrangère est à signaler avec notamment près de 22 % de touristes américains, + 12,5 de Chinois ou encore  + 11,8 % de touristes Hollandais, la baisse de fréquentation de la clientèle française ne suffit pas à compenser les gains. 

Lors du trimestre, le nombre de nuitées françaises régresse de 3,9 %. À l’inverse, le nombre de nuitées étrangères croît de 7,9 %. La progression concerne sept des huit pays les plus présents dans la région: les fréquentations allemandes, belges et américaines atteignent ainsi leur plus haut niveau des cinq dernières années lors d’un second trimestre. Les touristes allemands, chinois et belges forment le trio de tête pour les nuitées dans les hôtels de la région (figure 2). La fréquentation des clients chinois bondit de 13,2 % et se rapproche du niveau record de 2015. Par contre, le nombre de nuitées britanniques augmente faiblement par rapport au même trimestre de l’année précédente. La hausse encourageante de leurs nuitées au premier trimestre n’est pas reconduite. La fréquentation suisse se réduit légèrement.

Le taux d’occupation des hôtels toutes catégories confondues s’établit à 58,6 % et croît de 0,2 point par rapport à l’année précédente. Il gagne 0,2 point dans l’hôtellerie non classée. Le taux progresse davantage dans l’hôtellerie classée, de 1,4 point, mais l’augmentation est plus faible pour les plus étoilés.

Durant le second trimestre 2018, la fréquentation touristique dans les hôtels de Bourgogne-Franche-Comté baisse de 0,5 % par rapport au même trimestre de 2017 et conserve un niveau élevé. Pourtant, le nombre d’arrivées a augmenté, mais les touristes, notamment français, ont en moyenne séjourné moins longtemps. Au niveau national, la fréquentation progresse de 1,3 % et reste en retrait dans cinq régions métropolitaines sur treize. La Bourgogne-Franche-Comté se situe au onzième rang pour l’évolution de ses nuitées.

Malgré une hausse de la clientèle étrangère, la fréquentation régresse dans cinq départements : Saône-et-Loire, Yonne, Doubs, Jura et le Territoire de Belfort. À l’inverse, en Côte-d’Or et en Haute-Saône, la progression de la clientèle étrangère fait plus que compenser la baisse de la fréquentation française. Dans la Nièvre, la fréquentation augmente avec les clientèles françaises et étrangères.

Côté Saône et Loire, il est à noter que malgré un nombre de nuitées en baisse, le département reste l'un des plus dynamiques derrière la Côte d'Or avec près de 400 000 nuitées sur le trimestre. Un chiffre qui permet de relativiser les 3,1 % de la Nièvre qui se contente d'un petit 123 300 nuitées. Le Doubs et le Territoire de Belfort connaissent les plus fortes dégringolades en terme de nombre de nuitées avec respectivement -4,2 % et -7,8 %.

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche