VOLLEY BALL CLUB CHALON

VOLLEY BALL CLUB CHALON - Pour Pierre Mamessier, "Il faut être réaliste, et tenir compte de nos moyens et des concurrents avant de parler d’ambition"

Le Président du club de volley de Chalon sur Saône revient pour info-chalon.com sur le bilan de la saison écoulée et les perspectives du club en ce début de saison sportive.

Quel bilan faites-vous de la saison écoulée ?

"Bilan très positif pour le club avec le maintien en N2 de notre équipe masculine, et la montée en N3 de notre équipe féminine, sans oublier, la 2nde place en championnat Pré-National de nos cadettes 

Rare sont les clubs tous sports collectifs confondus ayant leurs 2 équipes premières au niveau National, je suis donc extrêmement fier des résultats obtenus grâce à l’implications de nos joueurs et joueuses, de nos encadrants et de toutes les personnes qui s’investissent pour le VBC Chalon".

Quel est l'état d'esprit en cette veille de reprise du championnat ?

"A peine le temps de savourer, qu’il faut déjà se projeter sur cette nouvelle saison qui sera à la fois exitante et malgré tout pleine d’incertitude. 

Excitante pour nos féminines qui évolueront en championnat National près de 10 ans après leurs dernières montées. Excitante pour nos masculins qui prendront la direction du Sud ou ils affronteront des clubs prestigieux tel que Monaco, Cannes, Nice….

Pleine d’incertitude pour nous club, car il va falloir appréhender de longs déplacements et un niveau de jeu beaucoup plus élevé et homogène au niveau des masculins. Incertitude également quant à la capacité de nos féminines de s’adapter rapidement à un niveau de compétition beaucoup plus élevé que ce qu’elles ont connu la saison dernière, ou elles n’avaient connu aucune défaite". 

Une ambition pour cette année ?

"Il faut être réaliste, et tenir compte de nos moyens et des concurrents avant de parler d’ambition

A l’heure actuelle, l’objectif sera le maintien pour nos 2 équipes ce qui au regard du contexte n’est nullement un manque d’ambition, ce serait déjà une énorme satisfaction. 

En effet, depuis 10 ans, aucune équipe féminine de Saône et Loire n’a évolué en championnat National et aucune ne s’est maintenue depuis plus de 30 ans. 

Le basculement de nos masculins dans la poule du Sud engendre de très long déplacement et une opposition beaucoup plus puissante que ce que nous avions connu la saison dernière. 

C’est pourquoi, parler de maintien pour nos 2 équipes est déjà ambitieux, mais primordial pour le développement et la pérennité de notre club

L’ambition sera également re-développer la pratique sportive au sein du quartier des près St Jean. 

Nous allons mettre en place différentes actions auprès des établissements scolaires, des maisons de quartiers afin d’essayer que de nouveau « la jeunesse »  pratique". 

Des choses à nous dire côté effectifs ?

"Notre projet club reposant uniquement sur des joueurs amateurs (aucune rémunérations, aucune primes de matchs),ce modèle étant déjà atypique en N3,  il est donc extrêmement difficile de le  faire perdurer lorsque vous évoluer en N2.  Néanmoins, au niveau masculins 4 joueurs sont arrivés 

  • Etienne Lemoigne 19 ans en provenance de Sennecey le Grand (N2)
  • Nikita Stepnov 21 ans en provenance de Besançon (N2)
  • Nils Gourlaouen 34 ans en provenance de Beauvais N2 
  • Matheo Bozzi, 21 ans en provenance de Reims N2

Au niveau féminin le recrutement est très complexe, néanmoins nous aurons la chance de compter dans notre effectif Lydia Oulmou, qui a 33 ans mets un terme a carrière professionnelle et nous rejoint pour un double projet à savoir une reconversion professionnelle et son aide pour le maintien de notre équipe féminine. Lydia Oulmou a notamment participé à 2 jeux olympiques, a remporté la coupe de France, t compte plus de 150 matchs en Pro A féminine". 

A l'heure de l'euro féminin de Volley, un sentiment en votre qualité de président ?

"Quelque soit le résultat de l’Euro, et même si l’équipe de France le remporte, je ne pense pas que ceci ait des répercussions pour les clubs dans la mesure ou cet évènement n’est pas assez relayé médiatiquement. Depuis quelques années, nous avons la chance d’avoir une équipe de France compétitive, qui remportent des titres, qui comptent dans ses rangs des joueurs charismatiques et pourtant, cela n’engendre aucun engouement. 

C’est toute la gouvernance de notre sport qui est à revoir". 

Propos recueillis par Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche