Grand Chalon

GRAND CHALON - 14 Vices-Présidents et 8 conseillers délégués

8 Vices-Présidents, 6 Vices-Présidents et une parité parfaite à la clé.

A tour de rôle, l'exécutif communautaire a été élu par l'ensemble des 94 conseillers communautaires. Compte tenu du renouvellement pour moitié de l'ancien exécutif, plusieurs nouvelles têtes font leurs entrées au sein de l'exécutif. 

Une belle place aux communes du canton de Givry

Sur l'intégralité des membres de l'exécutif, 7 sur 29 sont issus du seul canton de Givry. On notera bien évidemment Sébastien Martin, qui est également Vice-Président du conseil départemental de Saône et Loire et conseiller départemental de ce canton. En 1er Vice Président, les honneurs sont revenus à Dominique Juillot, maire de Mercurey élu avec 83 voix par le conseil. Deuxième vice-présidente de l'agglomération, c'est Fabienne Saint-Arroman, maire de Saint Denis de Vaux et qui reste en charge de la petite enfance, élue avec 81 voix. Sébastien Ragot, maire de Givry et ancien colistier de Sébastien Martin sur le canton de Givry s'installe en 9e Vice-Président en charge de l'enseignement supérieur, élu avec 70 voix.

Daniel Christel, maire de Saint-Désert a été élu 81 voix comme conseiller communautaire délégué à la lutte contre le ruissellement et le suivi des travaux d'eau et d'assainissement. Olivier Grosjean, maire de Dracy le Fort a été élu par 80 voix conseiler communautaire délégué au développement des équipements sportifs. A noter que Christophe Hannecart, maire de Saint-Martin sous Montaigu a intégré le bureau communautaire, élu par 80 voix. 

Des élus plus ou moins bien élus par leurs pairs

Ce mardi soir, les élus communautaires avaient l'occasion de valider à différents degrés les candidatures à différents postes. Et certains ont été plus ou moins bien élus. Le mieux élu reste le maire de Lans, Gilles Desbois qui a réussi à passer outre les clivages en s'imposant avec pas moins de 85 voix sur les 94 du conseil communautaire. Le maire de Lans intégrant le bureau communautaire. Avec 83 voix, Dominique Juillot 1er Vp en charge de la transition écologique, de l'aménagement durable du territoire et de l'urbanisme, Vincent Bergeret - maire de Châtenoy le Royal sera en charge de l'eau et de l'assainissement avec 83 voix. Alain Gaudray, maire de Fragnes/La loyère a été élu avec 83 voix en charge de la santé. Michel Lefer, maire de Lessart le National rentre au sein du bureau communautaire avec également 83 voix.

Gilles Platret (73 voix) reprend les compétences de l'attractivité touristique, Florence Plissonnier (77 voix) en charge des finances et de la e-administration, Sylvie Trapon (76 voix) maire de Rully en charge du numérique, Daniel Leriche (72 voix) maire de Saint Léger sur Dheune en charge des services aux communes et de l'équilibre urbain rural, Annie Lombard (77 voix) en charge de la politique de la ville, des solidarités, de l'emploi et de l'insertion, Karine Plissonnier (71 voix) en charge des mobilités et des transports, Elisabeth Vitton (65 voix)  en charge de l'habitat et de l'énergie, Dominique Melin (77 voix) en charge des sports, Agathe Ruga (69 voix) en charge de la culture.

Annie Sassignol, maire de Champforgeuil (76 voix) est déléguée à l'action solidaire, Emmanuelle Dupuit (78 voix) est délégué au développement de la vie étudiante. Marc Labulle maire de Cheilly les Maranges (77 voix) est conseiller délégué à la GEMAPI. Pascal Boulling est conseiller communautaire délégué à l'administration générale, aux gens du voyage, à l'aérodrome et au CISPD. Catherine Girard, maire de Sampigny les Maranges est en charge du Climat des vignobles de bourgogne. 

La disparition d'Eric Michoux

Contre toute attente, c'est le poste de Président Délégué du Grand Chalon qui a disparu de l'organigramme du nouvel exécutif. Le maire d'Epervans qui était absent de ce conseil communautaire d'installation et qui avait donné son pouvoir à Gilles Platret n'apparait plus du tout au sein de l'exécutif. Sa fonction même du n°2 de l'intercommunalité a elle aussi disparu des écrans radars. Une absence commentée ici ou là à l'issue du conseil d'installation et ce d'autant plus que dans le microcosme, il est prêté certaines ambitions politiques sénatoriales au maire d'Epervans. 

Laurent Guillaumé 

 

Annonces