Pour Nathalie Leblanc, "Il est beaucoup plus facile pour M Platret de prendre une mesure populaire antigouvernementale et de courir les plateaux télévisés que de rechercher des solutions solides et pérennes."

Réaction de Nathalie Leblanc, conseillère municipale et régionale

Le choix impossible?
Depuis hier, nous notons une fronde des maires, dont celui de Chalon-sur-Saône, pour la réouverture des commerces "non essentiels".
Le sentiment d'injustice des commerces indépendants face aux grandes surfaces est légitime. Comment justifier que fleuristes, libraires, magasins de vêtements, de déco... aient dû fermer alors que les grandes surfaces restent ouvertes car il faut se nourrir et avoir le matériel pour télétravailler?
Faire ses achats dans les petits commerces de centre-ville, fragilisés par le premier confinement, n'est effectivement pas plus dangereux que dans un grand magasin.
De même, laisser ouvertes les écoles est une bonne décision pour les élèves qui ont besoin de leurs enseignants pour apprendre et rester socialisés comme pour les familles pour lesquelles l'école à la maison a été laborieuse.
Mais: 50 000 contaminations par jour. Tout le territoire impacté par le virus. Les services de réanimation vont être dépassés. Les soignants sont à bout.
Le choix est-il impossible? Il est en tout cas compliqué.
Oui, le gouvernement a agi trop tard et dans la confusion, ce qui attise l'exaspération dans notre pays très atteint par les attentats et la crise sanitaire.
Ce confinement se fait à la demande des soignants qu'il serait bien de continuer à applaudir chaque soir. Les intéractions doivent impérativement être être limitées au maximum.
Une seconde vague était prévisible pour le gouvernement comme pour Gilles Platret. Durant le répit estival, pourquoi n'a-t-il pas travaillé avec les commerçants à une réponse concertée, par exemple en créant une plateforme numérique et une ligne téléphonique mutualisées pour permettre les achats dans les petits commerces avec un système de livraison porté par la Ville?
Il est beaucoup plus facile pour M Platret de prendre une mesure populaire antigouvernementale et de courir les plateaux télévisés que de rechercher des solutions solides et pérennes.
Nous devons nous reconfiner. Nous devons l'accepter mais aussi nous soutenir. Soyons inventifs et surtout restons solidaires.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche