CGT Education et SUD Education appellent à la grève mardi

Communiqué :
Les conditions sanitaires du retour en classe et dans les écoles et établissements scolaires le lundi 2 novembre ont été synonymes d'un mépris institutionnel qui a profondément heurté les personnels.
Ce mépris est le fait d’un ministère qui a imposé un protocole sanitaire qui ne tient pas compte de la virulence de la reprise épidémique... ni même du plan de continuité pédagogique qu’il avait lui-même prévu en juillet dernier.
« Ouvrir des fenêtres » ne suffit pas ! Si le ministère et les autorités de l’Éducation nationale ne prennent pas la mesure de la situation, nous allons vers des fermetures d’établissements et écoles qui viendront à nouveau renforcer les inégalités sociales et scolaires.
Nos organisations veulent au contraire que la continuité du service public d’éducation soit assurée.
Il faut des mesures d’urgence sanitaire qui protègent réellement les élèves et les personnels, permettant à minima de respecter la distanciation et l’évitement du brassage avec des demi-groupes en classe et des effectifs réduits globalement de moitié dans les écoles et les établissements.
Le ministre de l’Éducation nationale doit procéder au recrutement des personnels pour répondre à cette nécessité.
Les «désinfections renforcées» ne sont que des vœux pieux face au manque criant de personnels d’entretien dans les écoles et établissements: il est nécessaire d’embaucher là aussi.
Nos organisations, conscientes de leurs responsabilités, répondant à la colère et l’exaspération des personnels –des grèves sporadiques ont déjà eu lieu lors de la semaine écoulée-, appellent à la grève dès le mardi 10 novembre et soutiendront toutes les initiatives et actions collectives prises par les personnels le 10/11 et dans les jours qui suivront.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche