MENUS DE SUBSTITUTION - Un maire doit unir et rassembler, Gilles Platret fait du séparatisme ! pour Alain Rousselot-Pailley

"Que de temps perdu au détriment de notre ville pour un maire dont la seule motivation est le clientélisme électoral !" déplore le conseiller municipal d'opposition.

Il fait du séparatisme lorsqu’il se détache de l’Etat en prenant des arrêtés délibérément contraires à l’esprit de la loi républicaine. Pire encore, il bafoue l’autorité de l’Etat en provoquant le Préfet, le Directeur de l’Agence Régionale de santé, et mieux encore le Conseil d’Etat en insinuant son incompétence à donner un avis sur les menus de substitution, et en se posant comme un donneur de leçon de la laïcité à la française. Il réfute l’avis du Conseil d’Etat comme s’il refusait de reconnaitre sa défaite tel un populiste à la Trump ! 

Il fait du séparatisme social lorsqu’il divise les chalonnais en voulant mettre la main sur le comité des fêtes, alors que cette vieille institution associative est le symbole de l’union et de la fierté de toute une population pour son carnaval. 

Alors oui les menus de substitution doivent être rétablis pour accueillir tous les enfants sur le principe même de laïcité et d’égalité dans le cadre d’un service public assuré par la collectivité, alors oui la démocratie doit respirer à Chalon en laissant la liberté de vie et d’expression du comité des fêtes. 

Que de temps perdu au détriment de notre ville pour un maire dont la seule motivation est le clientélisme électoral !

 

Alain Rousselot-Pailley 

Ensemble Chalon 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche