Covid et Vaccination : Face à l'impréparation et l'incurie du gouvernement, notre région doit réagir pour les représentants de la France Insoumise en Bourgogne-Franche Comté

Cette année 2021 commence bien mal pour ce gouvernement qui depuis le début de la crise sanitaire gère la situation au doigt mouillé, sans aucune autre perspective que sa volonté de ne surtout jamais remettre en cause ses choix idéologiques libéraux. A la fin du premier confinement, il devait être prêt. Ce ne fût bien évidement pas le cas. Le vaccin est là, mais eux ne sont toujours pas prêts !  La liste est longue des aberrations que l'on voit se dérouler sous nos yeux.

Nos institutions démocratiques comme le Parlement sont totalement néantisées, le Conseil des ministres et le gouvernement sont remplacés par un Conseil de défense, dont les membres sont choisis à la discrétion d'Emmanuel Macron, avec des débats totalement opaques puisque couverts par le secret-défense. Le chef de l'Etat clame sa colère contre le lancement catastrophique de la politique vaccinale française,  donc contre sa propre politique, dans les colonnes d'un journal à qui il vient d'accorder des aides généreuses.

Dernière en date, on nous annonce le tirage au sort de 35 personnes pour déterminer la politique vaccinale que nous devons mettre en œuvre. Peut-être le gouvernement a-t-il en tête la création d'un nouveau numéro vert ? Et pendant ce temps, Marlène Schiappa fait du placement de produits pour cheveux sur son compte Instagram. Ce gouvernement est un cauchemar. Nous nous ridiculisons aux yeux du monde et plus grave encore, cette politique aberrante, cette agitation vaine et sans résultat font courir de graves dangers aux plus fragiles d’entre nous. Personne ne peut se réjouir de cette situation.

Les député.es de la France Insoumise depuis le début de la crise ont appelé à la planification, ils ont formulé des propositions , des amendements à tous les projets de loi et encore récemment, un plan de déconfinement proposant d'organiser nos vies avec les contraintes du virus : fonctionnement par roulement, décalage des horaires de travail, standard de sécurité en cas de présence nombreuse, autant de mesures plus efficaces qu’un « couvre-feu » (dès 18h dans plusieurs départements de BFC) qui ne fait que concentrer dans la journée les besoins d’approvisionnement et de déplacements. Notre pays ne peut continuer à vivre sous cloche et confiné. Toutes ces propositions ont été rejetées par le gouvernement et ses député.es aux ordres.

Pour la vaccination, disons-le clairement : le vaccin n’est pas obligatoire mais l’Etat doit accorder tous les moyens d’accès à celles et ceux qui le veulent. Face à cette impréparation du gouvernement, dans notre région Bourgogne Franche-Comté, l’une des plus touchées actuellement par la COVID 19, nous demandons à la Présidente de la Région, à l’instar de nombreux dirigeants de collectivités dans tout le pays, d’intervenir auprès du gouvernement pour décréter la mise en disponibilité de tous les moyens mobilisables sur le territoire régional (locaux, matériels, moyens humains et logistiques....), en concertation étroite avec les élu.es, les personnels, les professionnels de santé et de logistique, des secteurs public et privé pour organiser une véritable campagne de vaccination.

Celle-ci doit compléter efficacement d’autres mesures et notamment la stratégie pour traiter la maladie aujourd’hui encore trop négligée par les pouvoirs publics, notamment en termes de moyens financiers, de capacités soignantes et de réquisitions de moyens de production du matériel et des médicaments dont nous avons besoin. 

Nous devons nous mobiliser. Nous n’avons pas la prétention de disposer d’une expertise générale qui appartient aux scientifiques et experts mais nous ne pouvons pas rester sans réagir face à la gravité de la situation : tel est le sens de ces propositions.

 

Séverine Véziès et Arnaud Guvenatam, 

chef.fes de file France Insoumise Bourgogne Franche-Comté

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche