Pour le sénateur de Saône et Loire Jérôme Durain, "Notre solidarité collective est indispensable pour tenir ensemble."

Il m’a été difficile cette année, comme à beaucoup, de trouver les mots justes pour exprimer mes vœux à l’aube de cette année 2021. Mes premières intuitions m’ont porté à aller chercher dans le cœur de nos valeurs les solutions pour affronter les difficultés de cette période. Je crois que nous disposons des ressources individuelles et collectives pour cela. 
Au delà des péripéties de la gestion de la crise sanitaire, préserver la santé de chacune et chacun d’entre nous doit être notre première priorité. Je pense plus particulièrement à celles et ceux, nombreux, qui sont dans la plus grande détresse psychologique, parce qu’isolés, parce qu’endeuillés, parce que malades, parce que dans l’extrême précarité sociale ou économique. Notre solidarité collective est indispensable pour tenir ensemble.

 
 
 
L’autre vœu que je formule est que nous trouvions en 2021 la voie d’une démocratie apaisée. Vivre ensemble est un défi. Les maux observés outre-atlantique plongent leurs racines dans des phénomènes qui nous concernent également en France : défiance généralisée vis à vis des institutions, complotisme, individualisme forcené conforté par les réseaux sociaux qui abîment le lien social et notre vie démocratique. Dans le débat public, au cœur de nos échanges, doivent prévaloir à nouveau à la fois la rationalité la plus élémentaire et le respect dû à l’opinion d’autrui.

Notre société et chaque individu qui la compose se trouvent en ce début d’année 2021 confrontés à des besoins élémentaires : se soigner, travailler, étudier, rencontrer ses proches… Les vœux que je souhaite vous adresser sont donc empreints de simplicité, de sobriété, d’humilité pour que chacune et chacun connaisse cette année la santé, l’épanouissement personnel et une relation harmonieuse dans sa vie sociale. Je vous souhaite enfin de trouver des moments de légèreté, de convivialité, une place pour la culture, pour l’engagement associatif, pour le sport.

Alors que notre département et notre région sont confrontés à un rebond épidémique virulent, alors que se projeter, avoir des perspectives est aujourd’hui si ardu, je veux reprendre à mon compte les mots d’Erri de Luca : « La fin justifie les moyens… j’ai l’expérience du contraire : la façon dont on poursuit ses propres idéaux, son style de vie, décide si la fin mérite d’être réalisée ».
Monsieur Jérôme DURAIN
Sénateur de Saône-et-Loire
Conseiller régional de Bourgogne Franche Comté

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche