Pierre Paillard, "Chez CGlobal, on est des déménageurs de technologies"

L'entreprise chalonnaise bien trop méconnue poursuit elle aussi sa mue et l'année COVID n'a en rien entamé le moral des troupes, bien au contraire.

Située au coeur de la Tour Vision à Chalon sur Saône, CGlobal bénéficie déjà de 300 m2 pour ses bureaux mais ses ambitions poussent les murs au fil des ans. Implantée historiquement à Chalon sur saône, après la création de l'entreprise par le père en 1993, CGLOBAL a su prendre le train en marche et saisir les opportunités au bon moment, au point désormais de disposer de deux annexes, à Mâcon et au Creusot, et de maitriser l'intégralité de la chaine lorsqu'on parle de digitalisation. 

A la question qui taraude tous les chefs d'entreprises sur cette année COVID et les conséquences économiques et sociales, info-chalon.com fait le choix d'aller à la rencontre des vrais acteurs de terrains, de celles et ceux qui créent l'emploi et la richesse. Alors bien évidemment, Pierre Paillard a souhaité revenir sur cette année pas commes les autres, et qui n'a pas fini de bouleverser nos us et coutumes. 

"Notre secteur informatique ne s'est jamais arrêté, nous étions prêts à faire face avec l'ensemble de nos solutions techniques. On a juste mis en place une légère activité partielle sur la partie cablage parce que nombre d'opérateurs ont stoppé leurs interventions, nous entrainant en bout de ligne" confie Pierre Paillard, qui considère avoit été plus impacté sur les mesures sanitaires à mettre en place qu'autre chose. 

L'occasion de structurer l'entreprise

L'opportunité du confinement aura permis de poser plus durablement les choses, "on a même bénéficié de ce moment pour changer notre logiciel ERP, d'abattre des cloisons, de créer un espace de convivialité pour nos salariés, mais disons-le franchement au 17 mars, il y a eu une vraie cassure. On a vraiment changé de monde d'un coup" confie l'entrepreneur Chalonnais.

"Lorsqu'on proposait certains solutions digitales avant l'épisode sanitaire, il n'était pas rare d'entendre dire, "ce n'est pas pour nous. On ne fera jamais ça". Et puis la COVID est passée par là. Oui ça a été l'anarchie pendant un laps de temps et puis les gens se sont démerdés. Ils ont fait face avec les moyens du bord et les solutions les plus rapides et répondant aux usages. Pour les établissements scolaires par exemple, ils ont tout simplement copié les usages des adolescents. C'était facile puisque les lycéens utilisaient déjà des solutions techniques, il suffisait juste de les adapter au tissu institutionnel. On notera qu'un extraterrestre a débarqué, à savoir Zoom et ses visio-conférences". 

CGlobal réalise un chiffre d'affaire à 3 millions d'euros

"On est les déménageurs de technologies. On s'occupe de tout de A à Z. Le client nous donne une date et nous répondons avec des solutions clés en main, qui vont du cablage, de l'installation électrique, des solutions informatiques, de la vidéo-surveillance.... " Une solution qui plait au point que Pierre Paillard travaille et accompagne une série d'entreprises françaises au niveau national dans ses implantations, intervenant à Poitiers, Saintes, Montélimard. "Notre zone d'intervention est nationale. Et ce n'est pas tout le monde qui est en capacité d'offrir notre gamme de prestations avec un seul intervenant et prestataire. On peut l'affirmer, on est vraiment hyper fort sur les déménagements et aménagements des solutions digitales". 

Une dynamique qui permet aujourd'hui à CGlobal de voir l'année 2021 avec une certaine sérénité et là aussi des embauches à la clé. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche