Châtenoy le Royal

Il retrouve son père adoptif 30 ans plus tard grâce …. à info-chalon.com

Une belle histoire pour ce début d’année 2021 grâce à info-chalon.com et au Comité de Jumelage de Châtenoy-le-Royal.

Notre site d’information, info-chaton.com, a reçu le 7 janvier 2021, un courriel émanant d’un homme ayant pris connaissance d’un de nos articles publiés le 29 février 2020 suite au décès de la correspondante (belge) de Beniganim, ville jumelle espagnole de Châtenoy-le-Royal, située dans la Province de Valencia. Cette correspondante en Espagne, Jacqueline, était responsable avec son mari Willy, du Comité de Jumelage à Beniganim.

Un couple d’origine Belge qui, il y a plus de 30 ans, a décidé de quitter le « plat pays d’ou ils venaient » pour, dans un premier temps, s’installer au Sud de la France, dans le département de l’Aude, aux environs de Limoux en créant des gites ruraux. Puis ils décidèrent un jour de tout vendre, de s’acheter un camping-car et partir à l’aventure afin d’aller chercher encore plus de soleil en franchissant la frontières franco-espagnole. Au fil des étapes en Espagne leur choix s’est porté sur Béniganim en s’y installant, dans une maison, en périphérie de la ville.

Lors d’un voyage du Comité de Jumelage de Châtenoy-le-Royal en 2010, le maire espagnol de l’époque, ardent défenseur du Jumelage entre les deux communes, a présenté le couple belge au président châtenoyen, Patrick Prieux. Des liens se sont vite tissés entre les deux associations grâce à la volonté de ce couple. Les échanges ont été plus fructueux, pour exemple la participation active de Béniganim au Marché de Noël organisé à Châtenoy-le-Royal mais aussi leur venue pour Chalon dans la Rue.

Puis la Municipalité espagnole a changé et malgré la volonté du couple de faire perdurer ce jumelage, les échanges se sont arrêtés. Les liens amicaux sont cependant restés forts entre les membres du Comité châtenoyen et le couple. Jusqu’au jour ou Jacqueline et Willy décidèrent de quitter Béniganim et d’aller vivre encore plus au Sud de l’Espagne, à Chiclana de la Frontera, en Andalousie dans la baie de Cadix, ville au bord de l’Atlantique. 

C’est là que Jacqueline s’est éteinte en février 2020 laissant seul son compagnon Willy. Notre site info-chaton.com a tenu à saluer la mémoire de Jacqueline à l’époque et a donc relaté son décès dans ses colonnes.

C’était sans compter sur les possibilités que peut offrir la toile d’Internet qui a permis à un fils de découvrir  notre article et de faire un rapprochement avec son père : « Suite à un article paru sur info-chalon le 29 février 2020, je me permets de vous demander un point de contact pour M. Willy M. veuf de Mme. Jacqueline C. décédée en février 2020. Elle était responsable du comité de jumelage de Bénigamin avec Châtenoy-le-Royal. A défaut de pouvoir me fournir un contact pour Willy M., pourriez-vous me fournir un contact du comité de Châtenoy-le-Royal qui pourrait m’aider ? Il s'agit de mon père avec lequel je n'ai plus de contact depuis 30 ans. » tel était le contenu intégral de ce courriel signé David M.

Nous avons transmis au président de Châtenoy-le-Royal, Philippe Martin, qui, avec son vice-président Vincent Albejano, ont gardé un contact étroit avec Willy. La réponse de Willy ne sait pas fait attendre : « Merci pour m’avoir transmis ce mail, j’ai pris contact avec mon fils adoptif David, fils que j’ai reconnu sous mon nom de famille lors de mon premier mariage. » La suite leur appartient. 

Difficile pour Willy de se déplacer, l’âge aidant, une santé un peu fragile et surtout sans permis de conduire. Si d’autres nouvelles lui parvenaient le Comité de Jumelage châtenoyen nous en fera certainement part, heureux, comme info-chaton.com d’avoir pu permettre de telles retrouvailles.

 

JC Reynaud