Les premiers médecins du travail vaccinés en Saône et Loire

François Alavoine, médecin du travail au Service de Santé au Travail et de Prévention de Saône-et-Loire, explique l'importance de la vaccination face à la COVID19.

 Pourquoi avoir fait le choix de se faire vacciner contre la COVID-19 ?

Pour une double raison, individuelle et collective… et je ne sais pas dans quel ordre de priorité

Je vois en consultation des salariés tous les jours. Malgré les précautions prises (masque, aération, désinfection régulière des surfaces…), un « raté » ne peut être exclu. Acteur de prévention, je n’aimerais pas être une source de trouble de la santé pour les personnes rencontrées.

Plus collectivement encore, il devient de plus en plus évident qu’en l’absence d’un traitement de la maladie aigue, la Covid restera en circulation dans notre pays encore de nombreux mois. Seule la vaccination pourra permettre un contrôle (non une éradication…) de cette pandémie.

Personnellement, j’ai des facteurs de risque de forme grave, je suis âgé de 55 ans, et j’ai encore 2 enfants qui ont besoin de moi (+ 2 autres plus agés…)

 

Pensez-vous que les professionnels de santé soient les meilleurs ambassadeurs de la campagne de vaccination ?

Les meilleurs, je ne sais pas. Mais des ambassadeurs de choix évidemment. Leurs connaissances scientifiques leur permettent de savoir que ce vaccin ne présente pas plus de risque que d’autres vaccins.

Toute personne vaccinée devrait être un ambassadeur.

  Expliquez-nous votre parcours pour être vacciné ? Les étapes que vous avez suivies ? Le temps que cela a pris ?

Entrant dans les critères des personnes pouvant être vacciné, j’ai fait une recherche sur internet du centre de vaccination le plus proche de mon domicile. J’ai appris que ce centre était au centre hospitalier de Chalon. J’ai téléphoné au standard et eu le numéro du service… J’ai attendu 1h10 pour avoir le RDV…

Le lendemain, un mail du Conseil de l’ordre des médecins nous signalait les coordonnées de ces centres dans notre département.

Le jour J il n’a pas été nécessaire de se présenter à l’accueil comme pour toute consultation ou entrée au Centre Hospitalier. L’agent de sécurité m’a même indiqué le début du chemin pour me rendre dans le bon service. Le fléchage a été efficace et pour une fois, je ne me suis pas perdu dans le Centre et j’ai pu rejoindre sans encombre la salle d’attente avant vaccination. Après une attente de quelques minutes m’ayant permis de remplir un auto questionnaire de santé (éligibilité à la vaccination – recherche de contre-indication éventuelle), j’ai rencontré un médecin qui a pu reprendre avec moi les données de cet auto questionnaire et aborder la vaccination en tant que telle et son bénéfice/risque. En tant que médecin, j’étais déjà au fait de toutes ces données, mais mon interlocuteur médecin n’a pas préjugé de mes connaissances, ce que j’ai beaucoup apprécié. Si les effets indésirables sont très similaires à ceux après vaccination anti grippale saisonnière, il est possible qu’ils soient un peu plus marqués, mais pas plus dangereux. Faire au pire un syndrome grippal pendant quelques jours ne m’a aucunement découragé… Après cette consultation pré vaccinale, je suis allé dans une autre salle dans laquelle une infirmière a pu piquer mon épaule dénudée, sans douleur ou autre signe. Je suis resté ensuite 15 minutes dans une autre salle d’attente pour une dernière surveillance immédiate (phénomène d’allergie apparaissant très rapidement, mais normalement évité par l’entretien médical).

J’ai eu ma première injection sans signe particulier immédiatement et dans les 5 heures suivantes.

Je recommence exactement dans 3 semaines pour ma deuxième et dernière injection.

 

Voyez-vous l’acte de vaccination comme une mobilisation collective et citoyenne ?

Oui. Mais je préfère parler de cohérence : en effet, nous sommes tous touchés à différents niveaux des mesures de restrictions impactant notre vie. Nous avons enfin une action possible pour que cela change, donc il n’y a qu’à le faire !

 

Quelles sont les conditions clés d’une campagne de vaccination réussie au plan national selon vous ?

Un rythme plus soutenu. Appuyons nous sur les volontaires. Les personnes dites plus à risque peuvent bénéficier maintenant de cette possibilité de protection. Ouvrons dès aujourd’hui la vaccination libre pour tous… Ce seront autant d’ambassadeurs pour les indécis

 

 Peur du vaccin ou chance incroyable ? Quels conseils donneriez-vous aux individus qui hésitent ?

Chance incroyable !  Un vaccin a pu être développé en un temps record. La technique de l’ARN messager est déjà connue et utilisé dans plusieurs domaines… Arrêtons d’être continuellement suspicieux

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche