Tribunal de Commerce de Chalon sur Saône : «L'ampleur et l'efficacité des aides» ont évité un écroulement en 2020

44% des 300 suppressions d'emplois ont été sur le Chalonnais

L’année 2020, ses deux confinements, les mesures de couvre-feu et leurs conséquences sont au cœur des préoccupations du tribunal de commerce. Gérard Morel, son président a des messages importants à faire passer dont celui-ci : la cellule « prévention » tient chaque mercredi matin une permanence au palais de Justice, tout entrepreneur, en difficulté sur un plan ou un autre doit franchir cette porte. Le procureur de la République insiste également : « Il faut réfléchir à la manière de s’en sortir, et donc venir bénéficier d’un regard extérieur, de conseils et de force d’analyse, et il faut le faire maintenant. »

Quelques éléments de bilan

- 1400 créations d’entreprise, essentiellement des TPE
- 300 suppressions d’emplois (44 % sur le chalonnais, 26 % sur Creusot/Montceau, 17 % sur le louhannais, le reste sur l’autunois), en tête hôtellerie, restauration, commerces, puis le bâtiment, et l’automobile et le transport.- Procédures collectives : - 47 % (moins 47%) par rapport à 2019. « C’est paradoxal, et c’est lié à l’ampleur et à l’efficacité des aides que nos dirigeants ont apporté aux entreprises. Mais on sait très bien que ça ne va pas durer. Avec la fin des aides publiques, des situations difficiles vont émerger. Il serait dommage de perdre le bénéfice des aides, il faut qu’elles soient retirées progressivement. »

APESA 71?
Pour une aide psychologique aux entrepreneurs en souffrance aiguë

En 2016, le tribunal de commerce a fait le choix de rejoindre le réseau APESA, pour « aide psychologique aux entrepreneurs en souffrance aiguë ». L’information doit encore et toujours être diffusée (https://www.apesa-france.com/ et https://www.apesa-france.com/tag/apesa-71/). « On a formé des sentinelles pour nous alerter quand quelqu’un se trouve en situation psychologique de détresse, ou en souffrance grave. » Le circuit de prise en charge est conçu pour être rapide, gratuit et confidentiel. « APESA 71 réagit dans l’heure. »
En 2020, 34 personnes ont bénéficié d’une aide en urgence. La philosophie d’APESA 71 est : pour tout le monde, avant, pendant, et après. La détresse psychologique peut concerner n’importe qui. Une attention particulière est portée aux heures qui suivent les audiences de liquidations judiciaires, mais aucune situation n’est mise de côté, toute souffrance accrue mérite de faire l’objet d’une aide. »

En guise de conclusion

« L’incertitude et bien des inquiétudes demeurent fortes, mais nous avons quelques raisons d’espérer en 2021 : un plan de relance qui va produire ses effets, et puis le vaccin, évidemment. Faites-vous vacciner, que l’on retrouve rapidement une France active, et solidaire. Il faudrait essayer d’acheter français, même si c’est parfois un peu plus cher. Nous souhaitons enfin que les contraintes administratives et la pression fiscale soient compatibles avec la situation générale. »

Florence Saint Arroman

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche