Coups de feu aux Aubépins fin 2019 : 9 chalonnais arrêtés

Le Parquet du Tribunal judiciaire parle d’un « gros coup de filet ». Suite à une enquête complexe, une opération d’envergure a été conduite à Chalon-sur-Saône, à Champforgeuil, mais aussi à Lyon et à Montpellier, par une cinquantaine de policiers de la PJ de Dijon, et une trentaine du département, ce 20 janvier au matin.

Six chalonnais sont présentés aujourd’hui au procureur de Chalon, au sortir de leurs gardes à vue. Trois l’ont été hier et sont mis en examen pour tentative de meurtre et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime. Leur profil : chalonnais, une trentaine d’années, plusieurs d’entre eux ont des antécédents judiciaires, notamment pour violences et infractions à la législation sur les stupéfiants. 

50 individus, une rixe, deux blessés graves à l’arme blanche, des coups de feu

Les habitants n’ont pas oublié cette nuit du 30 décembre 2019. Vers 1 heure du matin, des riverains du quartier des Prés Saint-Jean alertent les forces de l’ordre : une cinquantaine d’individus, têtes recouvertes par des capuches, munis de barre de fer, sont sur la voie publique. Mais lorsque la police arrive sur les lieux : pas de témoin, pas de blessés, la scène est désertée.

Plus tard, au cours de cette même nuit, nouvelle alerte, sur le quartier des Aubépins cette fois-ci : les habitants entendent des détonations. L’équipage de la BAC en entend également deux ou trois, lorsqu’il arrive sur place. La cinquantaine d’individus prend la fuite, mais deux d’entre eux sont blessés au couteau (8 coups pour l’un d’eux).

Lors des constatations effectuées avec l’appui du service régional d’identité judiciaire, un opinel, un couteau de cuisine, un couteau en céramique, un hachoir de boucher, un club de golf, des barres de fer et munitions d’arme à feu sont découvertes.

Le parquet de Chalon-sur-Saône saisit alors la police judiciaire de Dijon et le commissariat de la Ville de la suite de l’enquête. 

12 personnes arrêtées, 75 000 euros cachés dans une double cloison

L’enquête effectuée par les services de la Police Nationale est complexe compte tenu du nombre d’individus impliqués. Elle aboutit cependant à dégager le rôle des instigateurs de cette rixe géante et à impliquer formellement des individus dont les traces étaient notamment retrouvées sur des armes découvertes.

C’est ainsi que le 11 janvier 2021, la police judiciaire de Dijon procède à l’interpellation, à Lyon, d’un premier individu dont l’ADN avait été retrouvé sur plusieurs couteaux. Il est mis en examen par le juge d’instruction du tribunal judiciaire de Chalon-sur-Saône puis écroué.

Enfin, le 20 janvier 2021 au matin une opération d’envergure permet l’interpellation et le placement en garde à vue de douze individus.

A la faveur des perquisitions, on découvre dans une double cloison, 75 000 euros en numéraires. Cette découverte fait l’objet d’une enquête distincte confiée à la brigade financière de la police judiciaire.

 

Damien Savarzeix, procureur de la République, tient à souligner « le très fort engagement des services de la police nationale, dans une collaboration étroite de la police judiciaire de Dijon et des effectifs de la sécurité publique du département de Saône et Loire, qui a conduit à l’identification des principaux protagonistes de cette rixe géante ayant gravement troublé à l'ordre public, et engendré de sérieuses inquiétudes parmi les habitants de la commune et en particulier au sein des quartiers concernés ». 

 

Florence Saint-Arroman

Nous connaîtrons le sort immédiat des 6 personnes déférées aujourd’hui, en fin de journée.

Annonces