CORONAVIRUS - Le nombre de personnes hospitalisées en réanimation en Saône et Loire à la hausse

Si les effets du couvre-feu se mesurent en Bourgogne-Franche-Comté, où l’incidence de l’épidémie recule légèrement, l’amélioration reste en trompe-l’œil le nombre de tests ayant significativement diminué ces dernières semaines. L’ARS en appelle à maintenir scrupuleusement et même renforcer nos réflexes de protection pour freiner la diffusion du virus et de ses nouveaux variants.

Si les effets du couvre-feu se mesurent en Bourgogne-Franche-Comté, où l’incidence de l’épidémie recule légèrement, l’amélioration reste en trompe-l’œil le nombre de tests ayant significativement diminué ces dernières semaines. L’ARS en appelle à maintenir scrupuleusement et même renforcer nos réflexes de protection pour freiner la diffusion du virus et de ses nouveaux variants.

Plus de 300 décès supplémentaires

La pression sanitaire sur le système de soins reste considérable avec toujours près de 1 800 personnes hospitalisées pour des formes graves de la maladie dans les hôpitaux de la région, dont près de 180 en réanimation.
Ce 22 janvier, 3 141 décès sont recensés en établissements de santé (2 950 la semaine dernière) et 1 852 dans les établissements médico-sociaux (1 741 la semaine dernière), ce qui porte à 302 le nombre de décès supplémentaires sur la dernière période de 7 jours.

Le variant dit « britannique » identifié en Côte-d’Or

La circulation des nouveaux variants du virus, en particulier le variant dit « britannique », beaucoup plus contagieux, dont un cas a été identifié ce jour en Côte-d’Or, fait craindre une recrudescence de l’épidémie.

Dans ce contexte, il appartient à chacun de tout mettre en œuvre pour freiner la diffusion du virus.

L’ARS en appelle à renforcer les réflexes de la vie quotidienne qui restent nos moyens directs de protection individuelle et collective :

-se faire tester au moindre symptôme évocateur de la COVID ou en cas de contact à risque. Ce test doit être réalisé par PCR au retour d’un voyage à l’étranger ou en cas de contact à risque avec une personne revenant d’un voyage à l’étranger ;
-s’isoler scrupuleusement dans l’attente des résultats du test, pour casser rapidement les chaînes de transmission du virus ;

-mettre en œuvre les gestes barrières en toutes circonstances. Ces gestes barrières (voir aussi en encadré) ont été actualisés suivant les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) pour tenir compte de la forte contagiosité des nouveaux variants.

La région qui vaccine le plus

La campagne vaccinale mobilise les plus de 75 ans, les professionnels de santé, les EHPAD, les hôpitaux, les collectivités locales, les préfectures des 8 départements... dans une dynamique qui vaut à la Bourgogne-Franche- Comté d’être la région enregistrant le plus grand nombre de personnes vaccinées au regard de sa population (plus de 52 000 au 21 janvier).

Annonces