Le conseil de la vie sociale de l'EHPAD de Montcenis pousse un coup de gueule sur la vaccination

Communiqué du Conseil de la Vie Sociale de l’Ehpad de Montcenis - 3 Février 2021
A la lecture du message de la direction de l’Ehpad de Montcenis transmis aux familles à titre d’information, le Conseil de la Vie Sociale tient à faire part de son désarroi pour rester courtois.
Que nous dit ce message ? : « L'Agence Régionale de Santé Bourgogne/Franche- Comté nous a informés qu'aucune dotation ne pourra être effectuée pour la primo vaccination durant le mois de février 2021. En effet, compte tenu de la limitation des livraisons PFIZER et des faibles livraisons MODERNA, l’essentiel des stocks est réservé pour les secondes injections. Ainsi, seuls les résidents et professionnels ayant déjà reçu la première injection, pourront recevoir la deuxième injection. Nous vous informerons de la reprise de la campagne de vaccination dès que nous aurons la possibilité de commander les vaccins. » « dès que nous aurons la possibilité..... » ???
Nous nous autorisons à penser que l’Ehpad de Montcenis n’est pas le seul concerné en Bourgogne Franche Comté par cette annonce laconique et en contradiction avec la politique gouvernementale affichée ces dernières semaines. Ainsi la 6ème puissance mondiale semble incapable de maintenir un rythme vaccinal pour les besoins de sa population et notamment nos séniors. Nous recevons en pleine figure ce que la crise sanitaire provoquée par la Covid-19 a révélé au grand public ; l’interdépendance des pays, conséquence de la globalisation économique.
En juin 2020, le gouvernement lançait un plan d’action pour favoriser les relocalisations, 15 milliards d’euros seraient consacrés à « l’innovation et les relocalisations » et il y aurait « un milliard d’euros d’aides directes construites avec les industriels pour permettre, sur des sujets très précis, d’apporter l’aide de l’État pour relocaliser » afin d’engager « une reconquête de souveraineté sanitaire et industrielle ». A quelle date ces milliards vont-ils produire leurs effets ? a priori pas dans l’immédiat.
En tant que représentants des familles des résidents hébergés en ehpad nous tenons à souligner l’urgence de la vaccination de nos ainés.
Nos parents, qui ont déjà subit un confinement strict sans contact ni visite, vivent aujourd’hui au rythme des visites encadrées (certains jours dans la semaine), contraintes (temps limité), sans intimité (visites dans le hall ou pièce avec plusieurs familles), sans sorties. Malgré le professionnalisme et la bonne volonté du personnel, dont l’effectif est insuffisant, nous constatons déjà les effets délétères de l’isolement imposé à nos ainés que sont la perte d’autonomie et l’émergence de dépressions plus ou moins larvées.
C’est pourquoi nous réaffirmons que la vaccination doit être et rester une priorité dans les Ehpad afin de permettre un retour à des conditions de vie dignes et sereines pour nos parents.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche