MALTRAITANCE EHPAD DES TERRES DE DIANE - La CGT réagit à la communication de la direction de l'hôpital de Chalon et rappelle la chronologie

Le Syndicat CGT précise les éléments suivants :

  • « La Direction déclare avoir été alertée le 15 juillet »  : le syndicat CGT affirme avoir alerté la Direction à la fin juin ; celle-ci ne prenant pas la mesure de la gravité des faits, et soupçonnant même une « gue/guerre syndicale » ou une cabale entre agents,  le syndicat  a abordé  le sujet lors de plusieurs rencontres informelles.   
  • Une rencontre dont un courrier de la Direction atteste a eu lieu le 1er juillet pour évoquer le sujet
  • Le médecin du travail avait aussi quelques jours auparavant alerté la Direction 
  • Deux mois auparavant, l’encadrement avait été interpelé par des agents
  • Le 13 juillet, le Président du Conseil de surveillance recevaient des courriers sous couvert d’anonymat, la Direction les recevait le 15 celle-ci ayant demandé des témoignages écrits précis.
  • Le syndicat CGT n’a eu de cesse de travailler pour une enquête administrative la plus approfondie possible en exigeant un plus grand nombre d’entretiens, et une plus grande objectivité dans le déroulement de l’enquête.
  • L’agent qui a souhaité quitter la structure à l’occasion de la procédure a en fait démissionné  et échapper de ce fait au Conseil de discipline.  

Au-delà des Conseils de discipline et des sanctions inhérentes, le syndicat CGT, présent depuis des années auprès des personnels des EHPAD, souhaitait apporter son soutien aux équipes qui persévèrent à apporter une qualité des soins aux résidents malgré le manque d’effectif et les arrêts maladies.

Nous remercions les familles pour leur confiance et leur compréhension

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche