SUEZ-VEOLIA : L’AdCF-Intercommunalités de France appelle de ses voeux une sortie par le haut

Le président de l’AdCF, Sébastien Martin, a écrit au Premier ministre le 9 février pour rappeler les préoccupations des intercommunalités de France quant aux conditions futures de concurrence dans les délégations de service public.

Dans un communiqué publié le 9 février au soir, la Commission des affaires économiques du Sénat a appelé le gouvernement à demander un « cessez le feu » dans les procédures contentieuses engagées entre les entreprises Suez et Veolia.
En tant que fédération nationale des intercommunalités de France, l’AdCF se joint à cet appel du Sénat et demande au gouvernement d’engager un effort de médiation entre les deux groupes en y associant l’ensemble des parties prenantes.

Le président de l’AdCF, Sébastien Martin, a écrit au Premier ministre le 9 février pour rappeler les préoccupations des intercommunalités de France quant aux conditions futures de concurrence dans les délégations de service public.
L’AdCF souligne les spécificités des « cœurs de métier » historiques des deux grands groupes industriels, la gestion de l’eau et des déchets, qui les engagent dans des partenariats contractuels de long terme avec les collectivités locales.

Les représentants de l’AdCF ont reçu successivement au mois de janvier les dirigeants de Suez(Bertrand Camus) et de Veolia (Antoine Frérot) pour mieux comprendre les projets industriels respectifs des deux groupes et mesurer leurs incidences sur la concurrence dans la commande publique et sur l’emploi. Les élus de l'AdCF ont également exprimé leur souci de voir préservées les capacités d’investissement et d’innovation de nos groupes industriels au service de la transition écologique.

Réuni le 28 janvier, le conseil d’administration de l’AdCF a souhaité préserver la neutralité de l’association par rapport aux projets respectifs de Suez et Veolia tout en appelant à une sortie par le haut de la crise actuelle et une solution négociée, offrant aux collectivités délégataires des garanties de pluralisme et de qualité sur le marché français.
L’AdCF entend demeurer très attentive aux engagements pris par les deux groupes industriels dans les scénarios qu’ils proposent mais aussi à la capacité des nouveaux investisseurs pressentis pour s’inscrire dans des stratégies de long terme au service de la transition écologique et énergétique. Pour Sébastien Martin, président de l’AdCF,« les savoir-faire de nos deux grands champions mondiaux doivent être préservés de logiques purement spéculatives de court terme ».

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche