Sans surprise, le Sénat rejette le vote par anticipation voulu par le gouvernement

Nouveau revers pour le gouvernement et Emmanuel Macron qui voulait voir appliquer cette nouvelle disposition dès le début 2022. Le sénat, majoritairement à droite, a dit non.

Mardi, le gouvernement avait déposé un amendement à la loi en discussion au parlement quant à l’organisation de la présidentielle de 2022 pour mettre en place la possibilité de voter la semaine précédent le jour officiel du scrutin, dans le but de réduire l’abstention. Ce jeudi, les sénateurs étaient appelés à s'exprimer sur le sujet. Et la réponse ne s'est pas faite attendre. Seuls les élus de la majorité présidentielle ont voté pour. Cet épisode législatif vient s'ajouter à une série qui commence à interpeller, y compris dans les rangs même de la majorité présidentielle. 

L.G

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche