Chalon sur Saône peut afficher une partie du prix Pritzker

Le prix Pritzker est la plus haute distinction mondiale dans le monde de l'architecture. Et ce mardi, il a été décerné au duo Jean-Philippe Vassal et Anne Lacaton. Un duo qu'on connait bien à Chalon sur Saône.

Pour celles et ceux qui s'intéressent de près ou de loin au monde de l'architecture, Chalon sur Saône peut désormer afficher l'une des réalisations des lauréats du prix Pritzker. La résidence Lacaton-Vassal de la pointe sud des Près Saint Jean avait défrayé la chronique à l'époque lorsque le projet avait été finalisé, au point d'en faire une affaire politique pour l'opposition municipale... devenue depuis majorité municipale sous l'égide de Gilles Platret. L'OPAC de Saône et Loire et la ville de Chalon sur Saône avaient fait le choix de plébisciter un cabinet d'architecture de renom et faire comprendre que l'architecture peut aussi se pencher sur le logement social. Que n'avait-on pas entendu à l'époque sur ces fameuses "boites à béton" au milieu d'un ilôt de verdure ? 

Les espaces intérieurs privilégiés, la lumière... sont autant de lignes directrices que le couple Lacaton-Vassal a su formaliser au fil du temps pour devenir une marque de fabrique. Les 98 logements chalonnais ont trouvé leurs adeptes mais avec des obligations qui ont quelque peu modifié les codes avec ce béton présent, ces cloisons internes mobiles, ces larges espaces... une autre manière de voir l'habitat.

Finalement, ce pari audacieux de l'époque, bien loin des codes très formalisés et peu soucieux des nouvelles espérances à créer, a trouvé ses adeptes. Il suffit pour s'en convaincre d'interroger les locataires ou propriétaires de ces appartements... et de relever le taux de rotation des locataires bien inférieur à la moyenne du parc social chalonnais. Ce mardi soir, Chalon sur Saône affiche une partie du prix Pritzker et on le doit à quelques visionnaires qui ont osé... 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche