CONFINEMENT - Coiffeurs, chocolatiers, fleuristes et cordonniers sont maintenant considérés comme commerces «essentiels»

Quels sont les commerces qui auront le droit d'ouvrir à partir de la semaine prochaine ?

C'est reparti pour un tour, comme si finalement en l'espace d'un an, rien ne s'était passé. Ce mercredi soir, Emmanuel Macron a replongé le territoire national dans une nouvelle période d'incertitude pour au moins 4 semaines. Pour rappel, les librairies restent ouvertes, ainsi que les disquaires. Les pharmacies, tous les commerces alimentaires (boucheries, charcuteries, boulangeries, commerces de détail de produits surgelés, commerce d'alimentation générale...), les vendeurs de journaux, magasins de bricolage, opticiens, tabacs, magasins de téléphonie, vendeurs de cigarettes électroniques et magasins vendant de la nourriture et des fournitures pour les animaux de compagnie, restent également ouverts. La quincaillerie ou encore les produits de puériculture figurent eux aussi sur cette liste.

Les supermarchés, hypermarchés, magasins multi-commerces, dont l'activité principale est la vente alimentaire, et les supérettes sont aussi autorisés à exercer leur activité. Pour autant, dans les grandes surfaces, les rayons jugés non "essentiels" seront fermés. 

A noter que les coiffeurs, chocolatiers, fleuristes et cordonniers resteront ouverts contrairement au premier confinement. Du côté de l'immobilier, les visites seront autorisées pour ne pas trop impacter l'activité. Les commerces dits non essentiels, à savoir essentiellement les commerces de l'habillement resteront fermés mais sont autorisés à reprendre leurs activités de "click and collect". 

L.G

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche