Le Pass sanitaire avance doucement mais sûrement en France....

Même si le gouvernement se refuse d'instaurer un "passeport sanitaire" affichant les libertés publiques, dans les faits, l'instauration avance doucement.

Le gouvernement et Emmanuel Macron se sont refusés à plusieurs reprises d'instaurer un "passeport sanitaire" précisant le fait que vous êtes vacciné ou pas. Sauf que dans les faits, c'est bel et bien ce qui va se produire même si l'absence de courage politique préside sur le dossier. Concrètement, l'application Tous Anti Covid servira de sésame même si les non-utilisateurs auront toujours le choix d'avoir un format papier sous la main. 

Pour autant à compter du 19 mai, les salles de spectacles ou les stades pourront accueillir jusqu'à 1000 personnes en extérieur et 800 en intérieur. Une jauge qui passera à 5000 personnes à compter du 9 juin mais à condition de présenter un "pass" pour ne pas dire "passeport". Les musées, les salles de spectacle, les expositions, les salons, les foires mais aussi les stades devraient instaurer le fameux "pass" sanitaire qui atteste de votre vaccination... ou un test négatif au COVID 19. A terme, le pass devrait être utilisé dans tous les événements réunissant plus de 1000 personnes. 

Le même "pass" devrait être demandé dans les aéroports et dans bien d'autres infrastructures. A terme, les tests covid  auront sans doute une prise en charge moindre par l'assurance maladie, histoire d'inciter les réfractaires à la vaccination  à passer le cap mais aussi les contraintes liées à la procédure qui vont vite épuiser les adeptes des grandes événements.

Disons-le franchement, le pass deviendra ni plus ni moins qu'un passeport sanitaire... le fameux dont le gouvernement annonce ne pas vouloir. Autant le dire ... 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche