La petite phrase du jour - «Le premier tour doit être celui de la clarté et de la fidélité à ses convictions, ses engagements et ses alliés naturels»

Après l'accord trouvé entre Renaud Muselier (LR) et LREM en Provence-Alpes-Côte d'Azur, il n'aura pas fallu attendre longtemps pour le retour de bâton du côté du patron du parti Les Républicains.

«Le premier tour doit être celui de la clarté et de la fidélité à ses convictions, ses engagements et ses alliés naturels», a affirmé dans un communiqué Christian Jacob, en dénonçant «des petites manoeuvres électorales en Paca». Des propos qui trouvent du coup un écho en Bourgogne-Franche Comté. Le même Christian Jacob avait déclaré au sujet de l'accord formalisé entre LR et Debout la France signé par Gilles Platret, "c'est un accord purement local d'ailleurs plus sur une personnalité qu'avec un mouvement politique". Un "accord purement local" qui peut avoir lieu ici mais pas là-bas... Comme dirait Martine, "quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup".... Avis de tempête annoncé à un an des élections présidentielles. 

L'indignation à géométrie variable du côté LR risque de susciter des remous  de toute évidence.... en affichant que les "alliés naturels" sont plus à la droite de la droite qu'à la gauche de la droite. Au moins les marqueurs seront apparus clairement en l'espace de quelques jours avec les exemples de PACA et de la Bourgogne-Franche Comté. A suivre... 

L.G

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche