"Ne vous prenez pas pour Napoléon Mr Platret !" lancent les élus de Bien Vivre à Chalon

Communiqué de presse

 

A l'occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte (le 5 mai 1821), une exposition est proposée par la majorité de la Ville de Chalon-sur-Saône sur les quais de Saône.

Mercredi 5 mai Gilles Platret, assisté de ses adjointes à la culture et au développement durable, ont procédé au vernissage de cette exposition.

On a échappé au grand raout de 2015, avec tout l’argent public dépensé (60 000 €), c’est déjà ça. Mais n’est-il pas désolant que la seule initiative « culturelle » dans notre ville soit celle-là, alors que les artistes et intermittents nous interpellent sans cesse sur leurs difficultés ?

On note, encore une fois, qu’aucun élu de l’opposition n’est invité !

Le maire, élu par 5000 Chalonnais, soit un neuvième de la population chalonnaise, a « oublié » une fois de plus, c’est-à-dire comme toujours, de considérer qu’une partie des Chalonnais ont choisi d’autres représentants au Conseil Municipal. Il préfère, en ne les invitant pas, les faire passer pour des gens qui ne s’intéressent pas à leur Ville. Ce faisant, il fait sa promotion personnelle, désireux de se hisser à la responsabilité de la région. Rappelons que la loi interdit à un élu d’utiliser les moyens de son mandat pour toute élection que ce soit !

On note également que l’adjointe au développement durable était présente à ce vernissage. Mais elle n’a pas jugé utile de se rendre à une réunion organisée par le grand chalon lundi 3 mai, qui réunissait la plupart des communes de l’agglomération, et qui relève pourtant de sa délégation. Pire : la ville de Chalon n’a été représentée à cette réunion par aucun élu ! Le sujet était la mise en place de projets concernant la transition écologique. C’est dire l’importance que la majorité municipale donne à l’écologie dans cette ville et dans la Communauté de communes.

Mais la majorité municipale c’est Gilles Platret, qui décide seul, qui a des ambitions à satisfaire à tout prix, quitte à s’allier à l’extrême droite pour gérer la Région Bourgogne Franche Comté. Comment ose-t-il seulement le penser avec la dette de plus de 80 M€ de la ville de Chalon ? Comment peut-il être crédible ?

Après l’échec politique de sa célébration de Napoléon au printemps 2015, où le maire a accusé l’opposition et la presse d’être à l’origine de cet échec, G. Platret fait plus discret cette année : une exposition photos et un parterre fleuri.

Mais l’icône de Gilles Platret c’est Napoléon, au point qu’il oublie qu’il est maire de La République. Ainsi dans son intervention de maire il cite « l’Empereur » plutôt que Napoléon Bonaparte, avec un enthousiasme de fan. Si Napoléon a apporté des choses positives à la France, Gilles Platret, qui se dit historien, omet de dire que le bilan de Napoléon Bonaparte est contrasté : Il a mis fin à la première République, il est responsable de millions de morts en Europe, il a rétabli l’esclavage, fait arrêter l’ex- exclave Toussaint Louverture, après que celui-ci se soit rebellé contre cette décision, pour ensuite le faire emprisonner au fort de Joux, dans le Doubs. Et il n’y a toujours pas de rue Toussaint Louverture à Chalon, malgré la demande de notre élu Mourad LAOUES, alors que quatre rues au-moins rendent hommage au régime d’apartheid d’Afrique du Sud.

Ne vous prenez pas pour Napoléon Bonaparte Mr Platret !
Soyez déjà le maire à 100 % que vous avez promis d’être aux Chalonnais !

Mourad LAOUES, Amandine LIGEROT, Christophe REGARD
Élus municipaux liste « Bien Vivre A Chalon »

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche