L’U.M.C.R. 71 et l’Association des Maires ruraux de France condamnent avec la plus grande fermeté l’acte dont a été victime le Président de la République.

Derrière ce geste, ce sont tous les élus de la République que l’on agresse. Cet acte de violence est intolérable. Il inquiète les élus de proximité qui, en première ligne, en sont également régulièrement victimes, y compris dans notre département de Saône-et-Loire.

 

Face à la recrudescence des incivilités et des agressions, nous avons interpellé à plusieurs reprises, avec notre association nationale l’A.M.R.F., le Gouvernement et le Garde des sceaux, qui a notamment fait qualifier les insultes envers les Maires comme un outrage. C’est une première étape vers une réelle condamnation de leurs auteurs. 

 

Aujourd’hui, tous les Maires des communes rurales de France, maillon essentiel à la proximité de l’État avec nos concitoyens, sont pleinement solidaires du Président, quelles que soient leur opinion ou leur sensibilité politique. Il est aujourd’hui urgent et primordial de rétablir l’autorité de l’État en incitant au respect de la fonction de l’ensemble de ses représentants.

 

C’est la République qui en sortira grandie et l’autorité des institutions renforcée, pour le bien du pays tout entier. 

 

J.F. FARENC

Président de l’U.M.C.R. 71

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche