Saint-Rémy

PISCINE DE SAINT-REMY - "Quand elle parle de piscine, la maire de Saint-Rémy nage en eaux troubles… " pour Tristan Bathiard

Communiqué de presse 

 

Nous apprenons par voie de presse que notre groupe fait de la “politique stérile” et que ce que nous avançons au sujet de la piscine est faux. Nous ne pouvons pas laisser dire n’importe quoi et encore moins accepter qu'on discrédite notre groupe. Quand elle parle de piscine, la maire de Saint-Rémy nage en eaux troubles… Nous nous devons donc de rappeler quelle est la situation précise de la piscine de notre commune et quelle a été la position de notre groupe aux cours des trois actes de cette pièce. 

1er acte : la décision de fermer la piscine cet été a bien été prise unilatéralement par Mme Le Maire et cela nous a été annoncé en conseil municipal le 8 avril, en justifiant ce choix par le COVID-19. Apprenant la nouvelle au cours de la séance, nous avions  immédiatement fait part de nos réserves en proposant d’abord  un report de cette décision à la fin mai pour s’assurer du rétablissement de la situation sanitaire.  Nous avions également demandé en parallèle d’engager des études pour envisager les travaux nécessaires d’entretien dus à un sous-investissement  notamment au cours des 7 dernières années l’équipe en place.   Fin du premier acte !

Deuxième acte : face à cette décision des San-Rémois en colère ont décidé de lancer une pétition. Ils ont sollicité notre soutien. A ce jour, plus de 600 signatures ont été obtenues.  Les signataires sont des San-Rémois en très large majorité et des habitants de communes avoisinantes. Ils rappellent  à juste titre que la piscine est un service public financé depuis des années par leurs impôts et sont en colère d'en être privé.

Troisième acte : en parallèle, notre groupe a écrit le 2 juin à la ministre des sports pour alerter de la situation  de la piscine et de l’absence de cycle piscine pour les primaires deux années consécutives. Cela aurait-il «  fait bouger les lignes” puisque le 7 juin les parents d’élèves étaient informés que leurs enfants iraient à la piscine de Chalon entre le 14 et le 25 juin. Rien ne semblait prévu auparavant.

Enfin, toujours par voie de presse, nous apprenons avec satisfaction que de multiples activités seront proposées cet été pour les jeunes, comme nous le demandions depuis 2020. Y aura-t-il aussi des activités quotidiennes pour les jeunes adultes qui travaillent ? Pour les jeunes parents ? Pour les plus âgées qui auraient bien aimé aussi profiter de la piscine. Pourquoi pas une aide financière pour des entrées à la piscine du Grand Chalon ?

Nous comprenons que des travaux soient nécessaires. Alors pourquoi la municipalité n'a-t-elle rien prévu depuis l'été dernier? Pourquoi n'avoir pas fait ce qu'il fallait pour une ouverture en ce mois de juin 2021 ? Le Covid a bon dos.  Nous déplorons le manque de sincérité de la majorité municipale.

Sur ce dossier sur lequel nous sommes tous mobilisés, nous demandons d’abord la transparence la plus totale sur son devenir, ses études et sur son éventuel transfert au Grand Chalon : aucun sujet ne doit rester au vestiaire !  Par définition il s'agit d'un sujet qui concerne tous les San-Rémois, pas seulement quelques conseillers réunis en catimini en dehors des commissions municipales,  commissions qui sont censées être un lieu d’échanges et de travail. Il est temps de faire fonctionner enfin la démocratie.

St Rémy, le 16 juin 2021

 

 

--

Tristan BATHIARD