Givry

Un vernissage pas ordinaire pour l'exposition givrotine « De cœur et d'acier »

Ce vernissage s'est déroulé vendredi soir à la Halle ronde givrotine, sous un format peu commun, qui a permis de marier peinture, sculpture et chansons.

Chose peu courante, ce vernissage a été agrémenté de plusieurs chansons.

C'est Jean-Claude Dufourd, Président d'A2C, qui a ouvert la série en interprétant la chanson de Georges Brassens, intitulée « Gare au Gorille », en référence à une sculpture qui est exposée.

Didier Bossu a ensuite chanté « La vie qui me pique les yeux », de Renaud, chanson qui , selon ses propres termes, « lui correspond parfaitement ».

Enfin, ce mini-récital s'est terminée par « La javanaise », qui a été interprétée par Marie-Odile Morin, bien connue des givrotins, et Claire Hoarau, qui n'est autre que la fille de Jean-Claude Dufourd...

 

 

Cette exposition, proposée par l'association Animation en Côte Chalonnaise (A2C), réunit deux artistes, un peintre, Didier Bossu, et un sculpteur Pascal Bejeannin.

 

Le jurassien Pascal Bejeannin, qui était absent lors de ce vernissage, a eu un parcours riche et peu commun. Il est intervenu un peu partout dans le monde en tant que casque bleu, humanitaire, éducateur ou artiste.

D’abord peintre, puis sculpteur sur métal, son expérience nourrit ses créations. Son travail, épuré et expressif, ne laisse pas de place au doute et ses sculptures en acier de récupération racontent une histoire, communique ce qu'elles sont.

Sensible aux questions écologiques et humanitaires, il donne une nouvelle dimension à son travail avec la création de l’association Art’Situ. Cette dernière a pour vocation d'emmener dans leur zone d'habitat des sculptures d'espèces animales en voie de disparition, pour alerter et témoigner.

 

Le Sâone-et-Loirien Didier Bossu est parti découvrir le monde à l'âge de 16 ans. Après 2 années passées en Allemagne et en Hollande, le voici soudeur globe-trotteur, passant d'un continent à l'autre pendant 30 ans.

Mais il n'a pas oublié la peinture qu'il pratique depuis le plus jeune âge, avec déjà la remise d'un premier pris de dessin à l'école.

Quand il pose ses valises en 2009, il développe avec la peinture à l’huile une technique, qui lui permet un rendu qui n’appartient qu’à lui. Peintre figuratif, les visages sont sa principale source d’inspiration quand ils expriment la douleur, l'angoisse, l'innocence, l’amour, l'interrogation ou l'incompréhension.

Médaillé de l’académie Art Sciences et Lettres de Paris en 2016, il est membre permanent de la Galerie 2023 de Lons-le-Saunier, de Cuiseaux Pays des peintres et de l’Académie d’art de Mâcon. Didier, qui habite Sens sur Seille expose également dans plusieurs galeries à travers la France. 

 

 

En pratique :

Quand ? du mardi 20 juillet au dimanche 1er août 2021

Où ? Halle ronde de Givry

Entrée libre tous les jours de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h 30

Pour tout renseignement : 03 85 41 58 82.