Chalon sur Saône

A l'IUT de Chalon sur Saône, la rentrée universitaire s'annonce "plutôt sereine"

En dehors du port du masque obligatoire, l'IUT de Chalon sur Saône prépare sa rentrée comme une année "normale" malgré un contexte sanitaire qui pèse sur les consciences. Rencontre pour info-chalon.com.

Gianni Pillon effectuera sa 5e rentrée universitaire en qualité de directeur de l'IUT de Chalon sur Saône, d'ici quelques jours, et c'est toujours avec le même humour et le sourire bien caractéristique qu'il effectuera sa mission au profit des 440 étudiants de l'antenne universitaire chalonnaise. 

"On a géré au mieux la COVID ces derniers mois grâce justement à notre spécificité"

Le directeur de l'IUT regarde ces derniers mois dans le rétroviseur avec une profonde reconnaissance pour ses collègues enseignants et toute l'équipe d'encradrement de l'IUT, mais tient aussi à saluer le rôle joué par le Grand Chalon dans sa relation quotidienne, "on a une vraie écoute attentive de nos besoins et attentes. Notre structure a permis de nous adapter très vite aux conditions sanitaires et à trouver des conditions quasi-normales d'enseignements. Lorsque nous étions en distanciel, notamment sur la période hivernale, on a pris soin de privilégier une pause méridienne de 2 heures pour justement permettre à nos étudiants de souffler et de profiter d'une belle pause ensoleillée". 

Une vingtaine de cas de covid l'année dernière

Sur les 400 élèves de l'établissement, l'IUT de Chalon a enregistré "une vingtaine de cas" concède Gianni Pillon, "dont 4 enseignants qui ont eu la bonne idée de faire cela pendant les vacances scolaires" confie-t-il avec un large sourire. "Nous n'avons eu aucun cas grave par chance et nos conditions de travail ont permis de maintenir un taux en présentiel hors-norme".

"Très peu de perte d'étudiants"

Alors que les filières plus généralistes des universités ont été victimes d'une hémorragie des effectifs au cours de ces derniers mois, Gianni Pillon l'assure, "on a eu très peu de pertes avec peut-être un peu plus de redoublements sur une formation particulière mais globalement on a enregistré un taux de diplomés de plus de 95 %. L'attitude a été exemplaire franchement, il faut le dire. On a réussi à préserver tous les TP et une grande partie des TD alors que nous avons des formations qui ont besoin de gestes professionnels à intégrer". 

"On a par contre découvert, à notre grande surprise que plus d'un étudiant sur deux n'était pas équipé d'ordinateur. Ils suivaient les cours en distanciel sur leur téléphone. On a procédé à des prêts d'ordinateurs et même de connexions grâce au partenariat d'opérateurs".

"On ressort de cette année avec un certain nombre de points positifs, on pensait éventuellement à une tension et puis ça c'est globalement bien passé. Le milieu industriel et les entreprises partenaires ont parfaitement joué le jeu pour nos étudiants. C'est la démonstration flagrante de la très bonne intégration de l'IUT et de ses formations sur le bassin industriel chalonnais". 

"Les vacances ont fait du bien, on redémarre en toute sérénité avec plutôt une confiance sur la reprise" confie Gianni Pillon, "même si j'espère que le plus dur est derrière nous en terme de gestion logistique. Pour autant, on a anticipé en équipant toutes les salles  en matériel de visioconférence. D'ici la Toussaint, 80 % des salles seront équipées, le tout financé grâce à la taxe d'apprentissage et à l'Etat qui a joué le jeu". 

Côté rentrée, elle est fixée au 6 septembre... et avec toujours plus d'étudiants au compteur. Signe que la vie étudiante à Chalon sur Saône répond bien à un besoin essentiel.

Laurent Guillaumé