Givry

Point d'étape après un an d'existence du Comité participatif givrotin

Point d'étape après un an d'existence du Comité participatif givrotin

Info-Chalon a rencontré Jean-Claude Dufourd, secrétaire du Comité participatif givrotin et Florent Huard, Conseiller délégué en charge de la nouvelle gouvernance, pour faire un point sur la première année d'existence de cette nouvelle instance

Comme il s'y était engagé, le Comité participatif givrotin a publié récemment son rapport d'activité de l'année 2021, avec la présentation de ses contributions, et des souhaits d'amélioration. (lire le rapport d'activité)

Le Comité participatif givrotin, une innovation dans le chalonnais

Pour mémoire, ce Comité a été installé en décembre 2020 à Givry, suite au souhait formulé par la nouvelle équipe municipale de « construire un nouveau projet et une nouvelle méthode pour administrer le village de Givry, dans l'écoute et le respect de chacun.». Inspiré par l'expérience d’autres communes françaises, le rôle consultatif de ce comité est d’éclairer le Conseil municipal, sans se substituer à lui. Il est aussi chargé de collecter et relayer les demandes formulées par les givrotins et d'être partie-prenante dans les procédures participatives, initiées par la municipalité, telles que les projets fifty-fifty.

Le comité est actuellement constitué de 20 personnes, bénévoles et volontaires, qui répondent toutes aux critères fixés par la municipalité, à savoir « partager les valeurs républicaines et œuvrer pour l'intérêt collectif». La première décision pour le nouvel exercice sera d'augmenter ce nombre à 24, ce qui permettra d'accueillir toutes les personnes, qui ont fait acte de candidature pour intégrer cette instance.

Les sujets évoqués en 2021 ont principalement concerné le cheminement doux et les espaces verts :

Et plus précisément les déplacements à pied et à vélo au sein de la commune, avec un focus sur la rue de Dracy et la nouvelle gendarmerie.

Un projet d'éco-partage est aussi à l'étude avec la création d'une « cabane d'échanges », qui pourrait se situer dans l'ancien abri-bus. Enfin, des réflexions sont menées pour garder un souvenir de l'ancien four à chaux du village, qui était situé rue de Cras, et qui a été démoli lors de la construction de la nouvelle gendarmerie.

Les améliorations à apporter : s'accorder le temps nécessaire à la concertation et mieux communiquer sur le rôle et les réalisations du Comité

Jean-Claude Dufourd et Florent Huard, ont bien conscience que le Comité participatif est toujours en mode « apprentissage ». Même si certains givrotins sont impatients de voir aboutir les projets, ils pensent que cette nouvelle démarche de concertation nécessite beaucoup de temps et d'échanges pour aboutir à des propositions, qui seront acceptées par l'ensemble des parties prenantes.

Ils sont par ailleurs plutôt satisfaits des travaux qui ont été réalisés par le Comité en 2021. Notamment l'étude sur le cheminement doux au sein du village, qui a entre autres servi à alimenter les décisions, qui ont été prises sur l'aménagement de la rue de Dracy.

Ils pensent aussi que le Comité doit plus communiquer sur son rôle et sur les travaux qu'il mène ou va entreprendre, auprès des givrotins, mais aussi au sein du Conseil municipal. Ceci permettra d'accroître sa notoriété, d'instaurer sa légitimité et de rappeler aux givrotins qu'il est à leur disposition pour étudier toute proposition ou demande, visant à améliorer leur qualité de vie.

 

Pour soumettre vos commentaires ou suggestions, écrivez à comiteparticipatif.givry@gmail.com​​​​​​​