Chalon /autour de Chalon

Moto : un « Triumph » pour le chef d’atelier Sandy Poueyo !

Lauréat du tout premier Trophée Technique lancé par le constructeur de motos Triumph, Sandy Poueyo, chef d’atelier de la concession chalonnaise Triumph British Avenue, fait la fierté de son équipe et particulièrement de son patron, Julien Terville. Retour sur un prix bien mérité.

Triumph lance la toute première édition nationale d’un nouveau challenge : le Trophée Technique Triumph. De quoi s’agit-il ? C’est simple : élire le meilleur technicien des 53 concessions Triumph sur toute la France. Et le gagnant est… Sandy Poueyo !

Le technicien aux mains d’or

Sandy Poueyo est responsable après-vente dans la concession motos Triumph Chalon-sur-Saône British Avenue. Son quotidien ? Plonger les mains dans les arcanes des moteurs, détecter le moindre lézard et cajoler la machine pour le bonheur de son propriétaire. Parmi l’équipe de 4 personnes, Sandy est celui qui œuvre à l’ombre, dans les coulisses de l’atelier, mais dont chacun reconnaît le rôle essentiel : « Nous, on est des beaux parleurs, déclare mi-plaisantin, mi-sincère Julien Terville — directeur des ventes et patron de la concession — mais Sandy, lui, a le rôle le plus important ! »

Sandy Pouyeo prend son métier à cœur et assurément avec passion, vu son titre tout récent. Sitôt son apprentissage terminé, il entre à British Avenue Triumph en 2007, alors âgé de 19 ans. Nous sommes en 2020, Sandy a 32 ans et il semble apprécié : « Il est là depuis longtemps et je suis fier de ce qu’il fait. » glisse, sérieux cette fois, Julien Terville.

Les étapes du Trophée Technique

En novembre 2019, le constructeur Triumph envoie un questionnaire de qualification à toutes les concessions de France. Sandy relève le défi chronométré : 84 questions, de la technique « pure et dure » portant sur la moto en général.

Trois finalistes sont retenus, issus des villes de Chalon-sur-Saône (notre Sandy), Annecy et Grenoble. S’ajoute une catégorie « un jeune de moins de 24 ans » — il faut promouvoir le métier auprès des apprentis — celui-là est originaire de Toulouse.

Le 7 février 2020 ont lieu les épreuves pratiques à Paris, plus précisément à l’INCM (Institut national du cycle et motocycle), partenaire de l’opération. 4 épreuves de 30 min vont départager les finalistes. Pour les esprits curieux, nous avons demandé à Sandy de les lister : « La première épreuve consistait à remonter une boite de vitesse ; la deuxième, établir un diagnostic électrique, c’est-à-dire qu’il fallait trouver la panne électrique ; puis une épreuve sur la métrologie (les normes) et enfin de la programmation logicielle, qui consiste à reprogrammer une moto. »

On connaît l’issue : Sandy Pouyeo a remporté le challenge. La coupe lui a été remise en mains propres par le PDG de Triumph France, dans la maison-mère. Julien Terville de s’exclamer : « Ramener la coupe ici, c’est magique ! »

La cerise sur le gâteau

Tout n’est pas fini pour Sandy, même s’il n’a plus rien à prouver. « À l’issue du Trophée, explique-t-il, on part tous les 4 (les 3 finalistes et l’apprenti) en Angleterre pour une visite VIP de l’usine à Hinckley. »

En plus du siège social, l’usine s’étend sur 36 000 m2 avec une ligne d’assemblage où sont construites toutes les nouveautés motos de moins de 2 ans. De quoi faire rêver Sandy-aux-mains-d’or…

À noter : le directeur, Julien Terville, recherche un technicien pour intégrer l’équipe gagnante de Triumph Chalon-sur-Saône British Avenue. Avis aux amateurs des belles cylindrées.

Nathalie DUNAND
[email protected]

BRITISH AVENUE / TRIUMPH
Allée des Érables – SEVREY
Tél. : 03 85 93 97 77
[email protected]

http://www.british-avenue.com/

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche