Chalon sur Saône

Librairie Develay à Chalon : rencontre avec le passionnant Joël Galissot

Info-Chalon vous avait annoncé l'événement mercredi dernier [1], la librairie Develay a reçu ce samedi Joël Galissot, pour une rencontre-dédicace, au sein de ses locaux. Celui-ci venait présenter son dernier ouvrage, à paraître le 20 octobre prochain, aux éditions Amalthée : "Réchauffement climatique. La nature déboussolée".

Si Joël Galissot est surtout connu dans les environs pour son livre sur les inondations [2], c’est un auteur relativement prolifique qu’Info-Chalon a rencontré ce samedi, dans les locaux de la librairie Develay. Un auteur prolifique mais aussi très accessible, affable, passionné, simple. En un mot : sympa.

Un homme de terrain clairement allergique à la paperasse

Joël Galissot, qui est originaire de Vesoul, donc Franc-comtois, a fait ses études à Besançon, avant d’être admis à l’ENSAIA (école nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires) de Nancy, dont il est ressorti diplômé en 1968, après un stage de fin d’année à Paris, dans un centre de recherches, ceci au moment des « évènements ». Une période mouvementée, dont Joël Galissot vous parle, sinon sans nostalgie, mais avec un regard de personnage de manga japonais, c’est-à-dire avec des étoiles dans les yeux.

Une fois diplômé, Joël Galissot a commencé de travailler comme directeur-adjoint de la Maison de l’élevage, dans la Meuse. Il a fait cela pendant cinq ans puis, au moment de passer directeur, est parti. Pas envie de se taper de la paperasse à longueurs de journée, ce qui était semble-t-il le lot quotidien de celui qu’il était appelé à remplacer. Joël Galissot voulait pratiquer. Ce faisant, comme ces oiseaux dont il parle avec passion, il a migré jusqu’en Bresse. Plus exactement en Bresse louhannaise, où il est devenu Directeur technique de l’OFTEL (Office technique des éleveurs) de Louhans, ceci pendant 20 ans

Un peu plus tard, il a été admis à enseigner en BTS, dans une école d’agriculture privée, à Byans-sur-Doubs, puis au lycée François Xavier de Besançon. Puis, après une carrière bien remplie, il est parti en retraite.

Allergique à la paperasse mais pas à l’écriture

C’est une fois retraité qu’il a commencé d’écrire. D’abord sur les jardins aquatiques, une sorte de hobby pour cet homme qui, souhaitant éviter de passer la tondeuse autour de la maison qu’il avait fait construire, en a réalisé trois (deux de 8 m³, le dernier de 5m³), en dix ans, à l’époque où il n’existait pas vraiment d’ouvrages ou de guides pour réaliser ce genre d’aménagements. Des jardins que l’on venait voir de loin, et que Joël Galissot a longtemps fait visiter, avant d’écrire un guide, en deux tomes, truffé de photos personnelles : Jardins aquatiques. Comment ? Combien ? [2]

Ce guide publié, Joël Galissot aurait pu en rester là. Mais il n’en a rien été puisque, peu de temps après, il a publié, à compte d’auteur, un petit ouvrage : Quelle planète Terre pour les générations futures ? [3], avant de publier, plus connu, Inondations. Une fatalité ? Non !

Ce dernier ouvrage, Joël Galissot ne l’a pas sorti tout de suite. Résultat de nombreuses années passées sur des chantiers visant à limiter l’impact au sol de pluies diluviennes, sur plusieurs communes, ce livre a nécessité un peu plus de temps. A l’origine de celui-ci, il y avait le regret que les collectivités ne se préoccupent jamais de traiter en amont le problème des inondations, pour se contenter de traiter les conséquences. Car, Pour Joël Galissot et ses équipes, on pouvait largement limiter ces conséquences en travaillant en amont, notamment en entretenant les rivières. Comment ? Par exemple en renforçant les rives, via ce que l’on appelle le clayonnage, c’est-à-dire la mise en place de claies formées de pieux et de branchages entrelacés servant, en l’espèce,  à soutenir les terres, donc à lutter contre l'action érosive des eaux sur les berges des rivières.

Des solutions convaincantes ? A en juger par le bon accueil de cet ouvrage auprès des communes victimes d’inondations, certainement.

Un nouvel ouvrage, consacré à l’impact du réchauffement climatique sur la nature

Ce samedi, Joël Galissot était surtout là pour présenter son petit dernier, qui paraîtra le 20 octobre prochain : Réchauffement climatique. La nature déboussolée.

Au départ, Joël Galissot s’est demandé si le climat, son réchauffement, pouvait influencer la nature et si, dans l’affirmative, nous pouvions repérer des preuves concrètes d’une telle interaction. C’est le résultat de ses réflexions et recherches que consigne cet ouvrage. Un livre dans lequel on peut découvrir, non sans inquiétude, que les oiseaux migrateurs modifient de façon substantielle des habitudes séculaires, ce qui n’était autrefois que haltes dans un périple les conduisant jusqu’en Afrique devenant désormais…destinations. Un livre dans lequel on peut également découvrir que, dans nos eaux, fraient désormais des poissons tropicaux, comme par exemple le barracuda.

S.P.A.B.

(Photo : Joël galissot (à gauche) et deux de ses lecteurs)

[1] Voir l’article d’Info-Chalon :

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2015/10/14/16828/librairie-develay-rencontre-dedicace-avec-joel-galissot-ce-samedi-17-octobre/

[2] Joël Galissot, Inondations. Une fatalité ? Non !, 7écrit, 2014, 148 p

[3] http://www.aujardin.info/actualites/jardins_aquatiques.php

 

Ouvrages en vente chez Develay, à Chalon-sur-Saône

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche