UTB, Chalon-sur-Saône - Les réacteurs nucléaires à combustible liquide : vers un nucléaire "socialement acceptable"

Tous les réacteurs nucléaires commerciaux fonctionnant dans le monde ont un combustible sous forme solide. Pourtant, dès les premières études sur le nucléaire civil la possibilité d’utiliser des combustibles liquides est apparue très attractive.

En effet cette particularité permet d’éliminer presque tous les risques inhérents aux réacteurs actuels : plus de risque d’échauffement anormal du combustible, pas de production de matériaux réactifs comme l’hydrogène, confinement naturel des radioéléments comme l’iode ou le césium et même un emballement neutronique serait sans conséquences notables sur l’intégrité du réacteur. Toutes ces caractéristiques permettent d’envisager la conception d’un réacteur nucléaire "socialement acceptable".

Depuis une quinzaine d’année nous étudions un tel concept de réacteur à sels fondus qui semble très prometteur : le MSFR (Molten Salt Fast Reactor). Dans cet exposé, Daniel Heuer présentera ce concept, ses particularités et les raisons des différents choix définissant son design. Nous verrons ensuite pourquoi ce type de réacteur a ce très haut niveau de sûreté en analysant son comportement dans des situations anormales. Nous verrons aussi comment ce type de réacteur peut être complémentaire à un parc de production d’électricité intermittent (éolien, photovoltaïque) grâce à ses capacités de suivi de charge. Enfin, nous nous demanderons comment une telle filière peut se déployer et dans quelles conditions.

Daniel Heuer animera cette conférence organisée mardi 14 mars à 18h30 à l'IUT Chalon-sur-Saône - Amphi bc - Renseignements : tél. 03 85 93 41 70

Texte  : Communication UTB Centre de Chalon-sur-Saône

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche