Chalon sur Saône

L’unique chapellerie de Chalon défend l’élégance et la tendance depuis 35 ans

Fidèle et variée, la clientèle connaît bien cette adresse. Des Chalonnais aux touristes de tous horizons, en passant par quelques célébrités, M. et Mme Collard ont coiffé bien des têtes.

Le chapeau est-il tombé en désuétude ? Accessoire incontournable jusqu’aux années 50, le chapeau a définitivement quitté son rôle de marqueur des classes sociales pour devenir un synonyme de style individuel. Le monde des célébrités l’a bien compris. Qu’il soit un raffinement le temps d’une cérémonie ou la dernière touche d’un look populaire, chacun peut trouver son style, même vous !

C’est en 1984 que Béatrice Collard et sa mère, Madame Matisse, ouvrent une chapellerie au 7, rue aux Fèvres. Les parents de Béatrice travaillaient jusqu’alors dans une usine de chapeaux chalonnaise, avant d’en vendre sur les marchés.

Aujourd’hui, 35 ans après, Chapeau chic et Gants de cuir, tenu par M. et Mme Collard, est la seule boutique spécialisée en chapellerie et ganterie à Chalon. Fidèle à son agencement intérieur, elle reçoit une clientèle qui, ces dernières années, rajeunit.

Provenance des chapeaux

 « Il y a peu de changement en ce qui concerne les modèles de chapeaux. Ce qui a changé, c’est leur provenance. Avant, nous vendions beaucoup plus de chapeaux français ; aujourd’hui, ils sont fabriqués en Europe : Italie, Allemagne, Belgique… Il n’y a plus beaucoup d’usines de chapeaux en France » explique Mme Collard. En cause, les charges qui pèsent sur les entreprises, d’où le prix plus élevé des produits. « Pour une qualité identique, le chapeau français sera deux fois plus cher. »

Les modèles de chapeaux à connaître

Selon les saisons, les matières et les modèles varient.

En hiver, la laine, le poil de lapin ou le véritable feutre seront des matières qui « tiennent la pluie », c’est-à-dire qui y résistent sans déformation.

Quels sont les modèles les plus vendus ? Le chapeau cowboy de marque américaine Stetson est un modèle pratiquement inchangé par rapport à l’original de 1865. Pour les amateurs de westerns, c’est celui que porte le célèbre acteur John Wayne. Il y a aussi le feutre élégant Panizza, une marque italienne. Le béret — symbole de la France — ou la casquette (anglaise, gavroche, formée…) sont très prisés des hommes et femmes de tout âge.

En été, le coton ou la paille sont à l’honneur, comme le fameux Panama, dont le nom est issu de la matière végétale venant de l’Équateur. Et bien sûr, le trilby et les casquettes de style sportif.

Des clients parfois… inattendus

On s’en doute, tout au long de l’année, le tourisme amène son lot de clients venus de tous horizons, français et internationaux : Nivernais, Lyonnais, Parisiens, mais aussi Hollandais, Allemands, Australiens et Japonais !

Lors de manifestations chalonnaises comme Chalon dans la rue, c’est la météo qui décide de l’affluence de la clientèle : « notre métier est saisonnier », précise Mme Collard.

Quelques anecdotes sur la clientèle sont plaisantes. Par exemple ce couple d’Allemands qui participe à des concours d’élégance : chaque année, en se rendant à Saint-Tropez, ils font escale à Chalon, et passent deux heures dans le magasin Chapeau chic et Gants de cuir.

Nous évoquions les célébrités et leur influence sur la mode des chapeaux. Certains ont laissé un souvenir cocasse.

Un couple arrive avec une demande bien précise pour la dame. À la question « vous habitez près d’ici ? » la réponse du mari étonne Mme Collard : « Non, à Paris, mais je travaille au Parc des Expos à Chalon, une fois par an ». Quelques quiproquos plus loin, elle apprend qu’il s’agit de Plastic Bertrand, venu participer à la tournée Âge tendre et tête de bois.

Yannick Noah et ses musiciens ont investi la boutique : chacun a choisi son chapeau. Mme Collard se souvient de leur gentillesse, de leur simplicité. Deux ans après, Yannick Noah revient acheter une casquette City Sport au magasin et répond, devant la surprise et la joie des propriétaires : « Quand on est sympa avec moi, je suis fidèle. » Son tour de tête ? 63 cm !

« Oh ! moi, les chapeaux ne me vont pas. » Cette phrase, nous sommes nombreux à la prononcer ou la penser. Chassez l’idée qu’il y a des « têtes à chapeau » et d’autres pas. Pour bien choisir votre chapeau, il faut tenir compte de la forme de votre visage et… suivre quelques règles esthétiques qu’on vous révèlera.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche